Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Salatiel passe un message fort avec "ça se passe ici"

12 Mai 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Clins d'oeil, #Chroniques, #Analyse

Salatiel passe un message fort avec "ça se passe ici"
Salatiel passe un message fort avec "ça se passe ici"

Vous le connaissez peut-être aujourd’hui, mais le parcours de Salatiel ne prend pas départ récemment. Je l’ai connu en 2012 lors du dernier concours « Nescafé African révelation » donc il fût vainqueur avec son groupe Da Thrill. Mais, plu tard alors qu’il était déjà un producteur de musique respecté dans la zone anglophone, en 2014, il est vainqueur de la compétition MTN make the music avec son titre "Fap kolo". Il était indéniable que ce morceau allait être un succès tel que cela fût le cas.  Honnêtement, ce qui va encore être plus marquant de la part de ce mec , c’est la production de Mr Léo qu’il a pris en charge alors qu’étant lui-même artiste. Son label Alpha béta records a d’ailleurs su se positionner à travers ces prouesses.

Il y’a environ trois mois quand j’ai écouté l’audio du titre "ça se passe ici", j’ai été agréablement surpris car je venais de produire mon article sur « La discothèque de papa, Banque des futurs succès de la Mboa music ».

J’ai voulu écrire directement sur cette œuvre mais je me suis dit qu’il valait mieux attendre le clip vidéo. Salatiel l’a fait , il a épousé mon positionnement. Cette chanson, franchement est un chef-d’œuvre assez singulier dans la multitude d’Afropop que nous avons aujourd’hui. Salatiel a réussi à insérer sur un Afro beat, près de 10 mesures de musiques du passé ayant des Gammes différentes. Imaginez un peu le travail qui a été fait en arrière, je peux vous garantir que ce n’est pas une affaire d’un jour.

Le beat est en effet une re-création de la chanson "Barrer-coller" de Georges Seba sorti en 1988. Dans les paroles, c’est un message d’union, de capacité et surtout des valeurs telles que la reconnaissance, le respect et la joie. Une sélection des séquences des musiques du passé , mais aussi du présent ayant marqué l’Afrique et le Cameroun.

Salatiel passe un message fort avec "ça se passe ici"
Salatiel passe un message fort avec "ça se passe ici"

Les plus belles médolies de l’Africa comme il le dit s'y retrouvent. Le morceau commence avec propre touche, le magicien a pu introduire, les sequences des chansons nombreuses avec des paroles ajoutées et une variation de styles hors-pair entre Hiphop,Afro pop, zuglu, zouk, makossa, ndombolo, coupé –décalé, tout un melting- pot culturel :

Ewo Ewo Ewoh eh !!! hommâge à la musique Sawa.

Zamina , Zamina, eheh !, they minba say na Sharira, but the song’s come hear Na zangalewa.

Ils éssaient de faire du Makossa, dis leurs qu’ils viennent Stay à Douala.

Oh Shame oh  de Douleur

Mama seh mama seh mamakossa de Manu Dibango

On est pala pala Mani bella

Si tu ne veux pas coller de Franko

Eseh muna muto éyayé, that song be na danger – Hommage au  groupe Esa

You most calculer

Yeah Yeah Noah , gue lin thcié njié noah,oh boy na San fan thomas,est ce que tu connaîs mollah ?

Fais ton malin, fais malin, on n’a qu’à s’amuser Avancer – reculer hommage au Coupé-décalé

Ca sort coe ça sort de Maalhox

Gweta, solo Gweta mama du groupe Toofan

Babah, yékélé babah des Featurist

Tout cela montre la volonté d’union, mais présente aussi Salatiel comme quelqu’un d’humble et respectueux envers le travail de l’autre.

Images de quelques villes africaine dans le Clip
Images de quelques villes africaine dans le Clip
Images de quelques villes africaine dans le Clip
Images de quelques villes africaine dans le Clip

Images de quelques villes africaine dans le Clip

Venons à la vidéo

J’ai été très ému en regardant cette vidéo, le style vestimentaire de Salatiel ramenant à l’époque de l’après-indépendance. Cette veste rouge mixée d’un tissu Africain multicolore, présente, l’union après l’époque du Sang, car en effet, après les indépendances, la musique Camerounaise a été pour le peuple un facteur de Rassemblement, ce qui a conduit en 1972 à la réunification.

Et ce tableau dans le montage avec les icônes telles, Anne-Marie Nzié, San fan thomas, Tom yoms, Dinabell et bien d’autres légendes vivantes ou non, montre que Salatiel aujourd’hui en tant qu’artiste est le bébé de ces influences. C’est poétique, émotionnel, c’est de l’Art visuel.

Les drapeaux dans le clip, la jeunesse de Buea, le quartier, la joie Africaine est ressortie ici. Les danseurs sont effet le groupe 21 C vainqueur en Battle Hip hop du Sloy Campus tour 2015. Et vers la fin on retrouve ces deux jeunes danseurs à l’allure humoristique qui sont acteurs principaux dans le clip de " Allez " de Daphné. Eux ce sont "les animateurs du sud-ouest". Sans oublier Mr léo qui y figure aussi .Oui cela montre que l’émergence actuelle des labels de Buea est due au travail en synergie. Le réalisateur du Clip Dr Nkeng Stephens, est en effet le producteur de Daphné. Vous voyez nor…

Toujours dans ce clip, ce qui m’a marqué, ce sont les apparitions des animateurs tels que Tchop tchop, Berty Bertrand, Laura Dave, Brice Albin, Kletus, Don jumper et par-dessus tout , les artistes Boudor et les Featurist. Woyooo ! Salatiel, quelles interpellations ? Quelle volonté de voir tout le monde manger à la même table ? Je salut ton travail mon frère, c’est exemplaire. Et dans le même lancée, le réalisateur a pensé à introduire les capitales Africaines en images et ce, dans toute leur beauté. Ce qui fait du titre une belle carte postale.

Apparition des hommes de média et artistes dans leclip
Apparition des hommes de média et artistes dans leclip
Apparition des hommes de média et artistes dans leclip
Apparition des hommes de média et artistes dans leclip
Apparition des hommes de média et artistes dans leclip
Apparition des hommes de média et artistes dans leclip
Apparition des hommes de média et artistes dans leclip

Apparition des hommes de média et artistes dans leclip

Perspective

Le Clip vidéo est là, riche en couleurs. Une musique avec de la valeur ajoutée, car à vrai dire cette œuvre est la représentation du patrimoine et de la diversité culturelle Africaine. On peut projeter pour ce morceau un avenir radieux du fait que toutes les tranches d'âge et pays Africains  s’y retrouvent. Étant donné que nous approchons la CAN, le titre de Salatiel pourrait bien en être l’hymne, du moins espérons-le. Toutefois et y’a autant d’années d’histoire de la musique Camerounaise que de raisons d’écouter ce titre. En tout cas, je dirai que "ça se passe ici" est bien parti pour être l’un des meilleurs hits Africains de l’Année. Je vous invite à enjoy et à faire enjoy… NB : Sans modération.

Partager cet article

Commenter cet article

atome 03/09/2016 06:22

Merci Stella. ça fait vraiment plaisir de le savoir. Il y'a des oeuvres qui se distinguent et qui méritent vraiment de l'attention c'est le cas de cette chanson de Salatiel

Stella 02/09/2016 22:24

J'adore ton article toi et moi nous avons la même vison des choses la chanson de salatiel est dansante mais elle a faillis me faire pleurer parce qu'elle m'a rendu fière d'être camerounaise et m'a fait apprecier les epoques pendant lesquelles je n'etais même pas encore née cette chanson est magnifique salatiel est talentueux et les paroles en disent long sur sa personne

idrice tamo 28/07/2016 16:27

Fier de lire ces ligne sur Salatiel. Merci a vous, je connais davantage sur mon artist coup de coeur

idrice tamo 28/07/2016 16:25

Fier de lire ces ligne sur Salatiel. Merci a vous, je connais davantage sur mon artist coup de coeur

Franky 01/06/2016 02:58

Pfffffff

nadine 01/06/2016 12:42

ta tete