Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Analyse sur Jovi,la plus grosse discographie de Rap Kamer en 4 ans

9 Janvier 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Analyse

Analyse sur Jovi,la plus grosse discographie de Rap Kamer en 4 ans

Il est 22h samedi 06 novembre2015 quand je commence les lignes que vous lirez.A vrai dire c'est la seule façon que j'ai trouvé pour introduire cet article sur Jovi,

En fait, en faisant mes dernieres recherches sur l'artiste j'ai constaté que j'avais pas mal choisi mon sujet.Parler de lui c'est long,je confirme le work,mais allons y...

Comment Jovi se retrouve au top de la musique urbaine au Cameroun???

Jovi a 32 ans ,mais sa carrière dans le Hiphop Kamer ne date que de que 4 ans.Même s'il vient comme moi de Mambanda,je ne saurai vous dire qu'avant 2011,j'avais déjà entendu parlé de lui.Du moins pas autour de moi bien que je sois bien ancré dans le hiphop du bled.

Alors qu'en 2011 ,le Rap cherchait encore une issue au pays,y'avait juste quelques qui sortaient un peu du lot à savoir Valsero,Boudor,Tony nobody ,Kastra, Airiq Akam,Métissage, Ivee et Zasta qui se battaient, et  Franko qui était présent sur les scènes.C'est cette année que Jovi arrive avec le single "Don for kwatt",un morceau assez original,marquant grâce aux xylophones joués dans la musique,et surtout le fait que l'artiste pose en pidgin sur une prod underground avec des mélodies africaines.Le kwatta style ,c'était la marque de Jovi,surtout que le clip a été tourné dans les profondeurs de Mambanda à Bonaberi.

Jovi s'annoncait ainsi, bien que plus connu au départ par nous les Kiffeurs de Rap et les anglophones du pays (Bamenda,kumba,buea,mangfé...).Il annonce cette année là sous le label Mumak records son tout premier album HIV.Jovi engeaga en 2012 après une tournée médiatique puisqu'il fallait se faire connaitre.Peu à peu le son se faisait écouter dans les lieux concentrés et de détente du pays, certains DJl le mixaient avec les autres sons hip hop du bled.

L'album était vraiment rare côté distribution , je me souviens pas l'avoir achété,j'avais eu une copie numérique que j'ai renommé titre par titre et que je garde jusqu'à aujourd'hui.Il faut dire qu'à cette époque,on faisait plus ses preuves dans le Rap kamer par des albums que par des singles.Mais le cas de Jovi est exceptionnel,car il n'avait aucun background réel au bled,on savait juste que c'est un ingénieur de son ayant obtenu son diplôme en Inde.Sinon c'était un travail de pro qu'il faisait,sa production était assez bien organisé pour un Kamer.

 

L'abum HIV (Humanity is vanishing) et son impact

Jovi a un diplome d'ingénieur de son et est beat maker et producteur de son sous le nom "Le monstre",ce qui lui donne une démarquation singulière dans sa direction artistique.Il a fait la majorité des beats de son album et travaillé les mixages et mastering.Rappeur et producteur,Hiv était un album de 14 titres dont le plus connu est Don for kwatt.On y retrouve un mélange culturel assez pertinent du hip hop à la Jay-z,des instruments électro,du folkore Africain,des samples,du groove et même des instruments des pays de l'extrême orient.Côté linguistique c'est du pidgin,du camfranglais et les textes parlent de la vie du quartier et quelques tares du quotidien et la vie de l'artiste.

Comme toi le monde ,j'ai kiffé " Don for kwatt" ,ça sentait le Cameroun,enfin un rappeur anglophone qui avait compris que le bled c'est pas les states ;mes titres préfrés sont  New star avec crisley,Achombo house avec Krotal,pitié qui est la reprise du feu Tabouley Rochereau(le père de Youssoupha).L'album de Jovi était un bon délice de Rap et de musique expérimentale.

Il proposa 4 clips  entre 2012 et 2013 -Don for kwatt - Bushfaller feat Eko rossvelt - Pitié-To much feat Masgaco .Son frangin Ndukong a toujours été réalisateur de ses clips sous l'organisation nommée February 16th. Jovi se faisait connaitre de plus en plus et se faisait une place dans le milieu,depuis Pc Divine ,Nabil for real ,et le XLM squad;on n'avait pas vu de MC anglophone autant kiffé.

En mai 2012 ,pendant que je suis à Buea pour les jeux universitaires,j'ai constaté que Jovi avait déjà conquis tout le public anglophone et que c'est chez nous les francophones qu'il y'avait encore des guillemets.Il avait même déjà fait de nombreuses scènes à bamenda et Buea et avait pris un place de Maitre.Chose normale,son projet a donné du boost et une place aux anglophones qui jusqu'à cette époque étaient moins considérés et quelque peu marginalisés.On se voyait à travers ce jeune artiste,il faut dire que c'est dans cet album que furent découverts Magasco et reniss.Son entrée allait changer les choses au pays,je me rappelle de cette phrase dans le titre New star :"give me two years,this pays go change."

 

 

Pochette avant face de l'album HIV 2012

Pochette avant face de l'album HIV 2012

L'entrepreneur et sa vision 

Le pays allait changer,c'était comme une prophétie,mais  en fait Jovi savait de quoi il parlait,il était observateur et pragmatique.Il avait décidé d'entreprendre et a considéré sa production comme un projet avec un buissness plan bien élaboré.Tout d'abord l'album tenait compte du contexte de consommation,ensuite le label Mumak  était bien organisé ,l'investissement était considérable  comparé à ce qu'on voyait auparavant;il collaborait et s'est positionné comme un artiste à respecter.Enfin je pense que Jovi pensait beaucoup à l'industrie urbaine et voulait qu'elle évolue,il a collaboré avec des artistes comme Krotal et de nombreux promotteurs dans le milieu.Sa chaine de production était organisée,une qualité de son au top niveau,un manager expérimenté,un vidéographe disponible ,une image respectable et aussi une bonne visibilité digitale.Jovi était un figther,et a réussi à montrer l'exemple aux artistes anglophones de part son imprégnation culturelle,bientôt on allait voir les fruits de celà...Il faut dire que dès 2013 ,Jovi monta son propre label et devint producteur d'autres artistes,en (on en parlera plus bas)

 

2013,le pays changea,Jovi dans le contexte émergent.

Entre 2012 et 2013 Jovi est très présent sur la scène camerounaise,des scènes majeures  lui ont permis de bien s'exposer au public par exemple  Le Douala hiphop festival dec.2012- le concert de Flavour le 20 decembre 2013 à Buea(Molyko).

Toutefois,l'on ne peut parler de la culture urbaine kamer 2013 sans parler du phénomène "Hein père" de Stanley enow,le single qui bouleversa les habitudes de consommation de la musique urbaine.En fait je pense que le succès du single a contribué à  susciter la curiosité du public et à crédibiliser les artistes qui l'ont suivi.Entre avril et novembre,pendant que Stanley domine le game,jovi fait son retour avec le single "bastard" ou il est en feat avec Reniss,artiste signée sous son nouveau label "New bell music".

Bastard était un vrai kiff,le refrain original fait par Reniss,les xlophones programmés percutant le tympan et l'animation groove originale faisaient du son un produit fini de la musique 237.Je l'avais écouté pour la première sur l'émission "mes potes du samedi" de Fidjil sur radio équinox avant d'aller le télecharger sur soundcloud.Le clip sortira le 17 janvier 2014 et entrera parmi les sons les plus écoutés au Cameroun.Le 28 mars de la même année,Jovi produit un Ep digital nommé "Kankwé vol1" dans lequel on retrouve 05 titres.

 

La place du digital dans l'évolution de Jovi

J'aime cette phrase de killamel qui dit dans son dernier freestyle je cite :

Je fais pas la une dans jovi magazine

http://www.vrjmusic.com/one_music.php?id=551

Pochette de l'Ep Kankwe vol 1

Pochette de l'Ep Kankwe vol 1

Drôle nooonn!! Voici la petite histoire;

on remarque depuis 2013 l'activité de jovi sur la websphère camerounaise,réseaux sociaux ,sites de musiques,sites culturels et bien d'autres plateformes.Mais,en particulier sur jewanda magazine,dont la responsable CELINE FOTSO aurait des relations très proches avec Jovi.Il est difficile de passer un mois sans qu'elle ne fasse une article sur ce dernier et ce,depuis 3 ans.Non pas pour dire que c'est mal ,c'est juste une parenthèse,en effet Jewanda qui est un site culturel mainstream au Cameroun a énormement contribué à la visibilité et la popularité de jovi.

La stratégie de distribution de New bell music a été bien pensée au départ ,avec une convergence totale vers le numérique.Avec l'avantage d'avoir une communauté dynamique de leaders d'opinions et de relayeurs.Du compte facebook de jovi à sa page en passant par son compte twitter et tous les webzines kamers,les plateformes new bell music et associés du label ,ça courait les liens youtube ,soundcloud ,barcamp,itunes aboutissant aux audios et vidéos de l'artiste; tout un engrenage qui allait forcément engendrer un écho social.En 2014 les audio de Jovi atteignaient des records jamais fait auparavant sur soundcloud.Plus de 70.000 écoutes le mois de sortie de chaque single. Jovi désormais pondait et on consommait,de Bastard à familly,et p8 koi ,cash en passant par son 2e Ep "Kankwé vol 2" sorti en début 2015.

Le titre Cash est à mon avis du point de vue musical,le son le plus abouti de l'histoire du Rap Camerounais.

Face avant de la pochette Kankwe vol 2

Face avant de la pochette Kankwe vol 2

Les erreurs et defauts de Jovi

Il faut avouer que Jovi a réalisé des exploits,notamment celui de propulser le rap anglophone et d'appliquer l'identité camerounaise dans la musique Rap.Mais personnellement ,je lui trouve de nombreuses limites et ce sur plusieurs plans :

-Sur le plan du contenu,

Les textes de Jovi à mon avis ne sont pas soignés,y'a la forme certes,mais ça manque d'éthique.Dans 3 titres sur 5 c'est l'apologie du banga qu'il fait.

Exemple : Don for kwatt  "I di lop"  -  Fufu with ndjap- Bastard - et p8 koi - zélé et pas mal d'autres titres,il raconte comment il fume et comment il aime ça.C'est vraiment dépravé pour un artiste de son statut connaissant en plus son background académique,c'est leger.Vous me direz que les gens aiment,mais je dirai que l'artiste peut mieux faire et montrer qu'il n'est pas un partisan de l'indifference de l'impact de ses textes dans son milieu.Et si vous me dites qu'il y'a de grand producteurs bien instruis qui mettent le sexe et autres moeurs dépravés dans leurs textes au states et ailleurs;je vous dirai que la Kamer ne partage pas les mêmes valeurs éthiques et culturelles que le states.

-Sur le plan professionnel (Entreprenariat et stratégie)

J'ai vu Jovi évoluer depuis 2011,et particilièrement j'ai beaucoup observé ses procédés de production de mumak à new bell music.Je dois dire que Mumak faisait un travail vraiment pas facile vu l'époque et le contexte.Toutefois j'en dirai pas moins de New bell music,qui a axé le côté communicationnel de l'artiste sur l'internet et sur trace urban.Biensûr les ventes en ligne engendrent forcement un certain revenu et  envoyer le son et les actus à des sites web que tout le monde visite coûte moins cher et offre de toute évidence une bonne visiblité;surtout un relais quand c'est un artistes main stream comme Jovi...C'est ce qui s'est passé en 2014 avec Jovi et cela a vraiment fonctionné.Mais,la monotonie dans l'organisation communicationnelle empêche l'évolution de l'artiste et l'on doit revoir les stratégies à chaque nouvelle opération en envisageant biensûr que la progression de l'artiste fait aussi progresser ses défis.

Je m'explique:

Newbellmusic serait le label dont tout le monde rêve car en fait ils produisent sans dépenser grand chose,un vidéographe partenaire,des leaders d'opinions ,des sites à portée... tout un dispositif qui permet qu'à la moindre sortie Jovi touche une large audience qui est en quelque sorte son public ,sa communauté avant le reste.C'est pourquoi après 10 mois les vidéos de jovi ne dépassent jamais un certain plafond,il ne travaille plus ,y'a plus de défi,tout est monotone et stagnant.ça explique aussi pourquoi il est toujours 2e ou moins  dans les classements au pays.Le label doit repenser sa stratégie de diffusion et ses procédés communicationnels.

 

 

De plus Jovi est plus un mythe virtuo-numérique qu'on connaît pas sur le terrain,on le voit peu sur les plâteaux télés ,radios et sur les scènes.Et celà peut pas être justifié le fait qu'il dise aimer bosser dans l'ombre.C'est des foutaises...Ils doivent revoir celà.

Toujours en ce qui concerne la stratégie,j'ose critiquer et exposer ma déception avec le 2e album de Jovi "Mboko god" sorti en mai 2015.Un mois avant la sortie c'était l'avalanche sur la webosphère kamer,tous les influenceurs ,hommes et femmes de culture ,acteurs civils volontaires participaient à une pétition representative annonçant l'album;tout le monde tunait sa photo d'un effet noir sur blanc avec un arrière-plan jaune qui étaient en effet les thèmes visuels de cette campagne.J'ai vraiment kiffé car on sentait que quelque chose s'annonçait au pays.

Mais,hélas à ma grande surprise ,un mois après la sortie dudit album,on ne le retrouvait nulle part,aucune radio ou télé n'en parlait,ni tous les activistes de la grande campagne d'annonce,la distribution a été un échec avec Jumia,je vous assure c'était bien éssayé mais mal enchainé.Aucune vidéo et aucun titre de cet album en dehors de ceux qui ont fait fort en 2014 et début 2015 n'ont été connu.

Annonce de l'album Mboko God via les influenceursAnnonce de l'album Mboko God via les influenceurs

Annonce de l'album Mboko God via les influenceurs

Franchement !!!New bell music comptait sur quoi ?distribuer une album de 14 titres comme un single qui perce par chance grâce au profil évolutif de la musique urbaine dans l'environnement ???
Echec !!! ça revient à ce que je disais... monotonie.Je parlerai pas du contenu car c'est un autre débat,même si à mon avis le titre -Comme moundi - est un chef d'oeuvre qui aurai fait fort...Tout celà par manque d'application.
Ne dites pas que je suis pas objectif,Jovi lui même vient de faire 2 nouveaux Ep en moins de deux mois dont un titre est déjà clipé ,preuve qu'il a confirmé l'échec de Mboko God.Le plus marrant c'est que le procédé communicationnel reste le même,les mêmes qui retwettent,diffusent et en parlent...
Pour moi Zélé est parti pour être un échec dans le temps.,même si j'aime ce caractère osé du clip.Y'a qu'à voir le nombre de vues sur Youtube .Les choses changent ...

https://www.youtube.com/watch?v=dn4ZnPwg8jw

Sur le plan relationnel

Je ne fais pas parti de l'entourage de Jovi,je suis juste un follower sur twitter et un abonné aux différentes plateformes de l'artiste.Il a beau dire qu'il n'aime pas s'exposer,je crois que c'est juste des paroles.Jovi a été en beff ouvert  en moins d'un an avec le Sadrack,rappeur de l'ex Négrissim ensuite avec une gabonaise responsable des MAMA 2014 en Afrique centrale ,avec Pit baccardi et Magasco et tout recemment avec la bloggueuse Fadi belo.

C'est Jovi lui même qui dévoile les problèmes sur ses comptes twitter et facebook à chaque coup.Je vais pas trop creuser car "J'étais pas là quand ça commençait".Toutefois,je trouve vraiment imbu et déplacé le positionnement de Jovi à chaque beff;

Avec Sadrack,il a osé dire être le meilleur de tous les temps parce que Et p8 koi a été rémixé plusieurs fois à travers le monde.Pourtant Sadrack est à la direction artistique de son meilleur single Cash;

Avec la gabonaise,d'après mes sources ,il a fait preuve d'hauteur inutile de manque de respect et surtout de manque de professionalisme;

Avec Baccardi et Magasco ,c'était l'apogée,il a été pueril de la façon la plus exposée,demander à magasgo devant l'opinion public de s'excucer au point d'en faire un visuel de 48h...pfff... c'est bas,traiter Magasco de chien en francais et dog en anglais,c'est enfantin et trop féminin.Interpeller Baccardi en public et oser faire comparaison c'est se rabaisser au plus bas niveau statuel... c'est quoi ça Jovi??? quelle honte ??? .

Ajoutons à celà sa position face aux entreprises qui le sollicitent pour des évènements,je peux vous dire de source sûre que Jovi refuse des cachets parfois parce que Stanley est aussi appelé sur le projet.Quelle frustration?? J'y croyais pas avant d'en avoir la preuve? Il a raté des opportunités avec guinness,coca-cola et bien d'autres dont je préfere taire la nom.Comment un artiste ou un label peuvent s'octroyer ce genre de raisonnement?

Enfin je pense que Jovi croyait tout comme stanley qu'il est déjà arrivé,que le Rap Kamer lui appartient et qu'il a déjà trop fait.Quelle erreur? Beaucoup de choses arrivent et certaines leurs donnent même déjà la leçon.J'espère qu'ils retiennent...

 

La discographie de Jovi 

 

J'ai titré cet article ainsi ,pas parce que je voulais fairre des éloges à l'artiste,mes propos précédents montrent que je fais pas de parti pris.Je voulais montrer tout d'abord la force enreprenariale dans la musique urbaine par la personne de Jovi ,ensuite examiner les contours de ces productions sans toutefois entrer dans les contenus de façon profonde.En 4 ans voici l'activité discographique de ce dernier :

2012 : HIV(14 titres,Phare-Don for kwatt)

2013 :   EP "Kankwé vol1" (5 titres ;Phare - Bastard)

2014:  Singles Cash ,Et p8 Koi?

2015: EP "Kankwé vol2 " (5 titres ;Phare - Familly)

Mai 2015 :  Mboko God (14 titres ;Phare - Et p8 koi? Big vulture)

Novembre 2015 :EP "Rap 2 Riches" (5 titres,Phare - Zélé)

Janvier 2016 : EP "Puta Madre"

Aucun artiste dans le Rap 237 n'a jamais autant produit en solo,Jovi est suivi par Boudor qui a 02  albums et deux maxi. Toutefois cette production accelérée et permanente doit être observée par d'autres critères.

-Tout d'abord ,l'on peut constater que les projets de depuis 2015 sont presque inconnus par le public et leur production est uniquement digitale et très limitée car non annoncée et très spontanée,même si Mboko God est nominé au Kora 2016 ,il n'a pas été consommé au Cameroun,

-Ensuite je dirai que les flows et les sons sont de plus en plus ressemblants et les thèmes sont très incompréhensibles tout comme les codes.

-Je trouve aussi que Jovi ne laisse plus le temps au public de le consommer,en plus les derniers EP ne sont pas téléchargeables.Si c'est une stratégie je dirai qu'elle est archi nulle.

A mon avis Jovi veut se positionner comme le rappeur camerounais ou l'artiste Camerounais le plus producteur,mais il s'y prend mal.Ca pourrait aussi être une soif de reconnaissance due à la manifestion d'un complexe d'ordre psychologique.Sinon expliquez moi car même les plus grands labels avec des artistes mainstream ne fonctionnent pas ainsi.Ne me dites surtout pas que c'est parce qu'il a gardé trop de sons,je dirai non car une production s'organise.

 

 

 

L'abum HIV (Humanity is vanity) et son impact
Discographie de JOVI

Discographie de JOVI

Comment peut entrevoir  l'avenir de Jovi ??

 

J'ai commencé cet article depuis novembre dernier et j'ai pris le temps d'observer le buzz et la compétence du single zélé que Jovi venait de clipper.Les effets ont été ceux que j'attendais selon mes aprioris,ça n'allait pas faire long feu et ce fût bien le cas.Il travaille beaucoup certes,et est déjà reconnu comme l'un des meilleurs rappeurs africains,mais je vais malheurement  rejoindre la bloggeuse Fady belo pour dire que new bell music a la strategie de communication de label la plus nulle au pays.Ils doivent la changer.Jovi confond la production de singles à mon avis à celle d'album ,malgrés la pertinence qu'il y met ,il y'a un problème de code et je pense que lui il ne mesure pas celà.Il devrait prendre plus de temps dans ses projets car à cette allure il perdra sa cote auprès du public et surtout auprès des influenceurs même si nombreux le soutiennent encore,on remarquera que sa carriere stagne.

 

J'ajouterai aussi que son label devrait penser à le faire visible ainsi que les autres artistes sur la scène et dans les médias traditionnels ,proceder à la "démystification"car depuis pratiquement 06 mois on n'a pas entendu parler d'un réel concert de Jovi.Je finirai en disant que la collaboration avec des artistes hors mis ceux de new bell music l'aidera énormement à avancer notamment avec Stanley,c'est ma position et je sais que c'est une opération qui leur sera benéfique.Jovi pourrait aussi finir par se concentrer uniquement sur la production et enlever sa casquette de rappeur au profit des carrieres ses poulins,mais c'est peu éventuel ou encore beatmaker international car il est a le potentiel vu ses intrus .

Je ne suis pas de l'entourage de Jovi etj'ai créé mon blog afin de traiter les questions sur l'industrie urbaine 237 afin de montrer les positifs pouvant la faire prosperer ;mais ,aussi les négatifs tels que je cite de Jovi.Je n'ai aucun problème avec cet artiste que je respecte énormement pour ce qu'il a fait jusqu'ici.Mais je ne peux pas constater des érreurs et ne pas en parler tout comme je l'avais déjà fait pour Franko.Une chose est sure c''est pour que les choses avancent.C'est le 237 qui gagne!!

 

Partager cet article

Commenter cet article

jordytal 21/06/2016 09:49

gar très bon taf j admire bcp ce que tu fais; mais j aimerais te demander si tu ne peut pas faire une chronique sur le vrai faux taf de certains beatmaker.si cela t intéressé j ai grater un petit qq ch

yvpeg 13/05/2016 10:03

Très bel article sur un très bon artiste !!!

djomo 05/05/2016 14:33

Merci pour l'article c'est bien.moi particulièrement j'apprécie ta façon de dialogué avec la pensé du lecteur

Atome 06/05/2016 10:34

Merci aussi de me lire
C'est un plaisir

djomo 05/05/2016 14:33

Merci pour l'article c'est bien.moi particulièrement j'apprécie ta façon de dialogué avec la pensé du lecteur

Pascal-Olivier Brownily 08/03/2016 11:34

Propre.