Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Cedric CK, l’aveugle qui fait des beats présente son titre « Chaud à mort »

7 Octobre 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Clins d'oeil

 Aussi surprenant que cela puisse être,  le titre de cet article n’est que vérité. Je m’en vais vous présenter ce jeune musicien Camerounais de 29 ans pour qui le statut de non-voyant n’est ni un handicap, ni un complexe à son évolution. Il nous présente d’ailleurs son maxi « Coup franc », un projet à 05 titres dont l’extrait « Chaud à mort » est promotion actuellement. 

Cedrick CK est chanteur, guitariste et beat maker.

C’est tout petit qu’il commence la musique par une chorale dans laquelle il chantait. En 2008 il commence à pénétrer le monde professionnel commettant un album en groupe et un solo plu tard en 2011. Il évoluera par la suite au  Tchad où il donnait des cours de chant et des ateliers des formations à des enfants non voyants. Ensuite c’est au Gabon qu’il suivra son parcours avec un maxi single nommé « Afro bling magic » en 2013. Durant ces années,  Il se performera entre temps à la guitare, au clavier  et au beatmaking,  chose étonnante lorsqu’on sait que pour le faire, il ne faut pas seulement une ouïe mais aussi une vue, car les beats sont programmés dans des logiciels installés sur ordinateur.

Cedric CK, l’aveugle qui fait des beats présente son titre « Chaud à mort »
Cedric CK, l’aveugle qui fait des beats présente son titre « Chaud à mort »
Cedric CK, l’aveugle qui fait des beats présente son titre « Chaud à mort »

Comment fais-tu pour faire des beats ?

A cela Cedrick CK répond :

« En effet, je me fais assister et j’utilise des touches de direction. C’est quelque chose que j’ai associé à mon instinct, je l’ai travaillé au fil du temps, je fais des beats comme tout beatmaker , il y’a  parfois des logiciels  d’assistance vocale dont je me sers. J’ai aussi appris à produire et traiter des morceaux, mixage et mastering sont des domaines que je maitrise aussi »

Comment as-tu appris à jouer aux instruments ?

«  Je l’ai appris en touchant et remarquant la forme de chaque instrument et la position de chaque touche. De plus ma faculté auditive est l’essentiel, je sers d’elle pour identifier chaque son que j’écoute. »

Cedric CK, l’aveugle qui fait des beats présente son titre « Chaud à mort »

Son single « Chaud à mort »

Comme dit ci haut, son maxi single « Coup franc » contient 05 titres parmi lesquels « Chaud à mort » qui est le morceau mis en avant. En effet, il s’agit d’un afropop à cadence benksin, dans lequel il exprime la joie de vivre quotidienne qu’il y’a  au Cameroun, notamment dans les cités.  La sonorité dans son ensemble est un kwatt urban se fondant dans les playlist Trace Africa. D’expression quartiersarde, la cible de Cedrick CK est tout d’abord son environnement, les jeunes des kwatts qui ont la culture de la fête. Il  parle d’ailleurs avec leur langage, celui qu’on utilise lorsqu’on est dans des ambiances fêtardes. « C’est ndolé », « chaud à mort »,  « on a tchomé », « le son de l’heure », « laisse moi t’anguoiser »  … De plus son développement est assez intéressant, et ses vibes sur la musique plutôt bien affinées. Bien que le beat ne soit  pas si original, faisant un effet déjà vu.

 

"Chaud à mort" c’est aussi  l’exposition d’un caractère décomplexé qui est accolé à la personnalité de Cedric CK . Son handicap n’est pas pour lui un obstacle à l’épanouissement. Il traduit ici sa capacité à se fondre parmi les autres sans problèmes. On le voit d’ailleurs très lâché dans son clip et il me l’a dit : « Je suis le plus chaud, n’oublie pas préciser cela ».  On a connu Prince Aimé, voici un autre.

Mais son  univers musical ne s’arrêtes pas là . Pour découvrir le reste de ses morceaux, vous pouvez obtenir son maxi « Coup franc » sur jumiamarket via le lien ci-dessous.

Partager cet article

Commenter cet article