Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Dérive : Réniss a cook la sauce du ndem.

Rédigé par Atome Publié dans #Analyse, #Chroniques

Dérive : Réniss a cook la sauce du ndem.

Weehhhhhhhh ! Seigneur ! Pourquoi ? Pourquoi ce qui est bon ne dure pas ? Pourquoi les gens pensent toujours que c’est en virant au mal qu’ils feront mieux ? Pourquoi la facilité et la bêtise au détriment de l’originel et l’excellence ?

Les gars, les gos, bref vous qui me lisez, vous me knowez môôo ! Je suis là pour contribuer et faire avancer les choses et dénoncer ce qui est mauvais. Quand il y’a trop de sel dans la sauce osez dire à celui qui l’a préparé qu’il a ndem.

Je connais les bons plats de notre chère "Mboa urban music" et j’en connais aussi les bons cuisiniers autant que les meilleurs mets, mais… Réniss

Réniss est une bonne cuisinière (je veux dire à la base), c’est du talent, l’une des meilleures voix féminines de sa génération (c’est discutable hein). Vous avez connu le titre Bastard de Jovi nor, c’est elle au refrain. Mais je ne sais pas si vous avez connu en 2013 son EP «  African luv ». Un belle œuvre, singulière car la particularisant dans un style Afro moderne, avec un soupçon de villgeoisie dans les paroles et le style. Jovi le monstre travaillant les instrumentales  riches en Africanité, entre percussion, synthé, flute, on se serait cru à Bamenda. N’oublions pas les voix magnifiques très emportant  de cette jeune femme sur la musique. Je me souviens des titres African LUV et Apple qui étaient mes best.

 

A la recherche du hit qui va waka

Évoluons en 2014 et plu tard. Observons le changement de la jeune fille qui semblait autrefois candide. Vous serez surpris de voir ses apparitions dans les clips de Jovi avec des allures vraiment bad girl. En effet, on la construisait. New bell music construisait la Réniss vendable au prix de n’importe quoi.  En 2015, Reniss sort un Ep nommé MILKISH, duquel est extrait  le titre déchu  « Na you » en featuring avec Shey ; le titre « Michael Jackson » en  était  aussi un extrait. Pour vous dire la vérité, ce titre était un tremplin dans lequel on espérait faire de Réniss une chanteuse Afropop tendance, mais vous n’y retrouvez pas ses capacités substantielles et d’ailleurs en lyrics c’est vide. Bien que ce titre aurait pu waka avec mieux de stratégies, mais bon…

Le ndem alors c’est quand elle a sorti la version audio de la sauce, mince !!! Réniss ?? J’ai wanda. Où est passé le petit go qui chantait bien en 2013 là ?

 

Dérive : Réniss a cook la sauce du ndem.

Que dire de "la sauce" ?

C’est bien de s’ouvrir, l’instrumentale bikutsi du titre #lasauce est j’avoue, un vrai chef d’œuvre. Mais ce n’est pas pour autant que je dois en tirer un coup de chapeau car l’enfant là a gâté l’instru et son propre nom. Elle est djoum dans les ways de Lady ponce , k-tino , Coco et toutes les porn-musiciennes du bikutsi qui n’ont rien à dire. « Ne me pas ton doigt dans ma Sauce hein… » ; yish !!!  Je sais vous direz qu’elle parle de la sauce mais, soyons pas hypocrites, c’est du sexe dit de façon crue, brute, sale et sans réserve.

Le pire c’est que dans ce morceau, Réniss ne chante même pas, elle passe son temps à crier avec la rage d’une femme obsédée sexuelle « « « Dans la sauce…» ». Quelle chute ? C’est toujours parce qu’on veut se faire consommer qu’on tombe si bas ? Ce n’est plus de l’art désolé, c’est du business basé sur le « A tout prix ».

La vidéo quant à elle, je dirai que le plan technique est plutôt réussie et bien pensée, surtout que le texte a été voilé sous un contenu apparent, assez culturel et représentatif. Ne vous laissez surtout pas abuser par le scenario du clip qui semble bien élaboré. Il a en effet été fabriqué puisqu’il fallait donner une image au morceau qui a la base est vide de sens et pervers. Un truc qu’on a fabriqué pour tromperl’attention.

Il y’a donc ici une dualité sémantique :

D’un côté, on pourrait croire qu’il s’agit de la sauce au sens propre, ce qui est vraiment peu éventuel ne nous mentons point.

De l’autre c’est le sexe et ses tabous dans un discours peu élégant et manquant d’éthique. De façon figuré, mais non loin de l’explicite. Vous avez des phrases comme « When soup don bole, massa fufu no di pass », ce qui signifie « Quand la sauce finit, le fufu ne passe pas  » : Ici, sauce =Liquide jouissif de la femme lorsqu’elle est prête pour un rapport. Fufu = Le pénis de l’homme lorsqu’il est tendre. Quel génie de l’ineptie ?? C’est bien ça Jovi, tu es un très bon enseignant. N’oublions surtout pas les messages subliminaux et les vibrations érotiques et agressives  qui sont émises lorsque Réniss crie…

Dérive : Réniss a cook la sauce du ndem.
Dérive : Réniss a cook la sauce du ndem.
Dérive : Réniss a cook la sauce du ndem.

Gros gâchis !!!

Certains vont trouver des points positifs dans ce clip et diront même que c’est une représentation de notre culture. Izi hein !!! Soyons honnêtes… C’est ce qu’on veut transmettre à nos mounas qui bientôt crierons « Ne mets pas ton doigt dans ma sauce » ?? Non Non !!!

Voilà encore une qui pouvait bien faire, mais qui malheureusement s’est laissé aveugler et façonner. Vous me direz que l’essentiel c’est que le public aime n’est-ce pas ? Je vous dirai bien sûr que le public va aimer et aussi que ce que le public aime n’est pas toujours bon. Continuez ! oyé la bêtise !

Réniss va être connue avec ce titre, et mieux, je dirai qu’il est parti pour être le hit des trois prochains mois. C’est la première fois que le label se déploie autant sur une production artistique. Mais, attention, ne vous laissez pas bluffer par tout le tralala marketing, Réniss risque d’aller en décadence, vous verrez… même si ce single waka, la suite ne sera pas évidente pour elle car elle aura encore la contrainte de faire un autre pareil pour être acceptée. Et je m’en vais de ce pas, critiquer le travail de New bell music qui a échoué sur la direction artistique de ce talent. Pff !!!

Partager cette page