Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Maalhox à la conquête de Paname. Quels sont les enjeux ???

25 Juin 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Analyse

Maalhox à la conquête de Paname. Quels sont les enjeux ???
Maalhox à la conquête de Paname. Quels sont les enjeux ???

C’était prévisible et je l’avais dit dans mon dernier bilan trimestriel de la "Mboa urban music" http://voilamoi.over-blog.com/2016/04/bilan-mboamusic-jan-mars-2016-part-1-recapitulatif.html. J’ai beau être critique et acerbe à l’égard des contenus de maalhox, mais je dois lui reconnaitre d’être un wize man et surtout je confirme sa rage. Le voici donc à paname avec son nouveau single "ça ne rit pas ".

Avant de parler de cela, permettez-moi de faire quelques lignes d’histoire.

J’ai connu Maalhox en 2009 lorsque j’étais encore débutant dans le Rap. Son album m’est arrivé alors qu’il était encore étudiant à l’université de Yaoundé. Il passait sur Mboa avec son titre « Le son du ghetto »  et j’avais même lu une de ses interviews dans le magazine 100% jeune. J’ai aimé deux de ses titres qui m’ont d’ailleurs beaucoup inspiré dans le Rap. "la peace "  et " combien de fois ? ". Ce sont des oeuvres que j’oublierai jamais. Maalhox était en ce temps un modèle pour le petit rappeur que j’étais. J’ai continué à suivre sa carrière jusqu’en 2012 lorsqu’il cherchait à se convertir en artiste commercial, mais en vain. Il avait même un son bizarre avec Koppo en mode Afro pop. Il a finalement réussi en décembre 2013 avec « La bière c’est combien ici ? » comme vous savez tous.  Et comme vous savez tous, depuis lors le nouveau Maalhox c’est satire, sarcasme, buzz, conneries parfois et j’avoue qu’il y’a toujours de la substance malgré tout. Du moins du point de vu inspiration et kick.

Maalhox à la conquête de Paname. Quels sont les enjeux ???
Maalhox à la conquête de Paname. Quels sont les enjeux ???
Maalhox à la conquête de Paname. Quels sont les enjeux ???

"Ça sort comme ça sort" a issé Maalhox au top du continent et en prime par les meilleurs rappeurs Afro trap.  Sa  dernière tournée en Europe avec son nouveau Manager Patou ebongué qui est bien imbriqué dans le Show bizz du Hip hop Français a été très productive et je dirai stratégique. "Tuer pour tuer " a bien joué son rôle entre temps car il a emboitée sur le single qui précédait. Ca laissait bien le temps de tout ficeler afin d’attaquer le nouveau marché qu’est la Diaspora camerounaise et Africaine. Car, en effet, les cachets sont plus persistants lorsque nos frères de Mbeng sollicitent les artistes. Mais le gros du gros c’est la pénétration de Maalhox sur le marché du Rap  francais.

C’était prévisible ...

  • La tendance Afro trap est émergente et on voit de nombreux artistes du Hip hop Français se convertir ces derniers temps. Les hits venant d’Afrique trouvent ainsi une occasion d’insertion évidente.
  • Les tweets de BOOBA, n’étaient pas un hasard à mon avis (Bien que j’ai pas vérifié). Booba  a tweeté en décembre dernier « J’écoute Maalhox le viber sur OKLM Radio « et cela s’est répété quelques jours avant la sortie du clip de "ça ne rit pas ". il doit forcément avoir un rapport, les tweets de Booba qui ont buzzé étaient un bon moyen d’annonce du rappeur Camerounais qui va bientôt venir conquérir le Rap Français

 

Le dernier tweet de Booba à propos de Maalhox, deux semaines avant la sortie de "ça ne rit pas"

Le dernier tweet de Booba à propos de Maalhox, deux semaines avant la sortie de "ça ne rit pas"

Pourquoi je dis à la conquête du Rap Français ??

Quelques jours après la sortie de « ça ne rit pas », le site Booska-P qui est l’un des plus influents du Rap Français a fait un article titré « Maalhox, le sociologue du Rap Camerounais ». Vu son contenu, cet article n’a pas écrit par quelqu’un qui découvrait Maalhox, …. Article donc il a forcément du être interviewé ou enquêté sur lui. http://www.booska-p.com/new-maahlox-le-sociologue-du-rap-camerounais-n62352.html

Scènes du clip
Scènes du clip
Scènes du clip

Scènes du clip

Le titre « ça ne rit pas », petite analyse.

Le morceau comme  le clip sont une représentation  du code « Trap ». Les images du quartier château rouge de France qui est un quartier très cosmopolite gorgé d’Africains, les scènes sombres avec la groupie  qui montre ses fesses en secouant les billets d’euros, la voiture de luxe, la police.  Cela laisse encore un soupçon de Booba car ce genre de clichés figure souvent dans le clip.

En ce qui concerne le morceau Maalhox  répète sous un autre angle, ce qui a souvent été dit par les chanteurs Africains qui on fait la Diaspora. "Un gaou à Paris " de Magic sytem, "Imigré " de Big bendji pour ne citer que ceux là.  Lyricalement c’est assez accrocheur, mais pas trop pesant. Le deuxième couplet est vraiment léger et Maalhox se répète à croire qu’il manquait de mots. Mais cela peut se comprendre vu que l’essentiel c’est que le son ne soit pas difficile à assimiler pour la cible.

« Les euros, les euros, tu crois que je suis venu ici pout jouer ??...  A Paris ça ne rit pas …». Le son parle en gros du Hustle et du war que les Africains vivent à Mbeng  pour s’en sortir.  Il a surtout choisi  comme clichés référentiels les délinquants et les prostitués. C’est un fond de commerce , mais dépourvu d’éthique. En tout cas, il fait comme on fait à Paris. « La veille watt là va seulement me give les Kaolos Oh Ah, même s’il faut que tous les jours de l’année je la mbinda », « Fais vite sur ça, les clients la wait. Tu pense que pour 20 euros, tu vas caler sur ça ? ». Des paroles sales…

Artistiquement, je dirai que le son n’est pas un produit accompli. Il y’a du flow certes, mais c’est pauvre en rimes. Quant aux phases c’est assez bien géré, Maalhox à développé une technique d’extension de la mesure en mettant les pauses en fin de deux mesures.

Canular

A l’occasion de la sortie du Clip, Maalhox a profité pour lancer son site officiel  www.maalhox.com .Très bon travail, le site est ergonomique et bien structuré. On y retrouve toutes les infos sur lui son label et les produits dérivés. Mais ce qui m’a gagné c’est  lorsque j’ai cliqué sur biographie. J’ai vu que Maalhox est né en 1990 … Comme on dit souvent wanda.com . De toute façon c’est le business, on comprend que Maalhox n’a que 26 ans.

Bio de Maalhox sur son site

Bio de Maalhox sur son site

Ce qu’il y’a de positif dans tout cela.

Maalhox est ici en train d’ouvrir une brèche pour le rap Camerounais. S’il réussit à pénétrer le Rap Français, ce serait un grand profit pour les autres car les regards se dirigeront vers les autres rappeurs du pays. C’est une initiative à saluer, je le reconnais.  Le morceau va forcement enchanter les Afro-parisiens acteurs de la Diaspora qui s’y sentiront représentés. Peut-être bientôt, une nouvelle tournée, des passages sur OKLM Radio et autres. Surtout, je l’espère, une montée dans les charts du Rap français, un booking sur des scènes importantes et bien d’autres opportunités

Partager cet article

Commenter cet article

Melo 05/07/2016 11:08

Son single "Ca ne ris pas" est juste lourd, très bonne instru, des lyrics qui sont conformes au créneau qu'il s'est construit et qui lui ont attiré un vrai public. Quand on écoute Maalhox on s'attends pas à du Akhénaton ou du Oxmo, on l'écoute pour sa façon de décrire les réalités du quotidien des camers. S'il réussit se faire une place dans le rap FR, ca ne sera que mérité

Djeukam 25/06/2016 10:03

Maahlox c du vrai c une avnir pour la jeunesse de demain et surtout pour le rap camerounais