Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Débat social dans le RAP 237, Nernos et Lady B s’expriment sur les habitudes des Camerounais.

7 Novembre 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Analyse

Débat social dans le RAP 237, Nernos et Lady B s’expriment sur les habitudes des Camerounais.

N’allez pas croire que c’est par courtoisie  que je mets en débat les propos de deux figures du rap Camerounais.  Leurs morceaux   respectivement " C ’la faute à Pa’a Biya" pour Lady B et "Dieu est Camerounais " de Nernos traitent  d’un sujet sociopolitique assez pertinent : l’opinion, la réflexion, et le comportement  des Camerounais   face aux évènements qu’ils vivent quotidiennement. Sur qui renvoient-ils la faute ? Nernos et Lady B sont ici comme deux citoyens lamda qui donnent leur point de vue et adoptent un positionnement, mais sous forme de musique Rap. Allons explorer les contenus de chacun de ces morceaux

Débat social dans le RAP 237, Nernos et Lady B s’expriment sur les habitudes des Camerounais.
Débat social dans le RAP 237, Nernos et Lady B s’expriment sur les habitudes des Camerounais.

« C’la faute à pa’a Biya » de Lady-B

C’est sur un beat afro hip hop que celle-ci performe dans un style oldschool , flow,  phases, et surtout beaucoup de figures de styles et de maniement des mots. Elle commence son développement en faisant  un balayage assez humoristique  avec  une grande gueule, ramassant des clichés du quotidien. 

« Tu souffres de Camerounisme aigue… C’est une maladie de luxe tropicale qui tue et qui rend très têtu … On ne balaie pas chez nous mais on veut balayer chez eux, On est fier d'etre Bantu dans la saleté, c’est comme ça et c’est bien nous, les camerouriens de l’heure»

Lady B dénonce de façon très subtile le laxisme permanent constaté chez les Camerounais qui n’hésitent pas au moindre de leur problème rejeter la faute au président Paul Biya. Son refrain le dit d’ailleurs : « J’ai très mal rêvé, c’est la faute à Pa’a Biya, Ma voiture démarre cale, c’est la faute à pa’a Biya, mon gars me nyioxe mal c’est la faute  à pa’a biya … »

Elle s’en va jusqu’à montrer l’exagération, le refus d’assumer  et l’exclusion totalitaire que certains manifestent face  leurs obligations. Lady B se met dans son 2e couplet dans la peau d’un camerounais décrivant de façon expropriée ce qu’il voit autour de lui, mais qui rejette la faute naïvement et lâchement sur Paul Biya.

« Petit frère ne me parle pas de balayer mon kwatt  Popol n’a qu’à le faire… Dès que le marché est dur , c’est la faute à Pa’a Biya. Le maquillage te blesse, c’est la faute à Pa’a Biya. Tes bindis fesses te stressent, c’est la faute à Pa’a Biya… »

A celle-ci de conclure que « Remercions le seigneur de nous faire comprendre que nous sommes tous dirigeants du Cameroun, chaque père, chaque père de famille, chaque mère, chaque enfant dirige le Cameroun à son niveau ». Un appel à plus de participation et de responsabilité.

Ecoutez " C' la faute à Pa'a Biya de Lady B " Ici

Débat social dans le RAP 237, Nernos et Lady B s’expriment sur les habitudes des Camerounais.

Nernos quant à lui accuse pa’a Biya et le prétexte de la France.

Son morceau "Dieu est Camerounais " est dans un style Afro trap, kick et réplique en mode Dab. Le morceau dénonce et rassemble plusieurs cas dans une ambiance fun. Pour ce dernier, il est lâche et hypocrite de tout mettre sur le dos de la France comme le font souvent, couvrant leurs actes odieux, détournements, corruption. Pour Nernos , une minorité de personnes  sont assis sur les opportunités et les richesses des autres .

« On paye même l’école de 4.millions mais on ne trouve pas toujours le travail, tu es diplômé mais tu n’es pas compétents c’est la phrase patrons »

Il tire de façon ouverte sur Paul biya et sa fille.

« On ne tchop pas le matin tu payes le taxi de 400 dollars hein, on parle comme ça il est président depuis que je suis né hein, c’est le gros cœur il est Camerounais »

Il montre que les erreurs des Camerounais n’ont pour seuls responsables que les Camerounais ou alors leurs dirigeants.

« Même ce qui est gratuit, vous prenez toujours l’argent des gens…Tout ça c’est la France non…  Comment   on donne l’argent des gars du nord, vous partez mettre ça dans vos maisons…"

Il extrapole en disant « N’importe quoi dans le pays ci c’est la France non… », C’est plutôt faux si l’on observe les choses dans leurs généralités. Au Camerounais, il y’a une tranche de personnes soutenant le fait que la France est la raison de nombreux malaises de notre pays. Nernos ramène cette pensée à une dimension très diminuée pour apprécier son ampleur.


Ecoutez "Dieu est Camerounais" de Nernos ici

Pour ma part, je trouve qu’entend que des morceaux de Rap, ils traitent de sujets qui échappent depuis quelques années à l’attention des certains artistes, c’est social et ça met en opposition des points de vue. Ils ont osé donner leurs avis et leurs regards. A la limite ceux sont des contributions, Nernos dénonce de façon crue en tirant en balle ouverte, tandis que Lady B use d’intelligence et d’alerte pour la remise en question de certains. Ça rappelle cette dimension du RAP « Rime anticonformiste positive » .Une chose sur laquelle ils s’accordent bien,  c’est que les camerounais aiment rejeter la faute sur les autres et n’assument pas entièrement leurs responsabilité.  Je trouve par contre le traitement de Nernos un peu inachevé,   je penche donc pour Lady B avec qui je suis d’accord. Mais à chacun de se faire un avis après écoute. Laissez le vôtre .

Partager cet article

Commenter cet article