Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Maalhox dénonce « Les sorciers ». Analyse

17 Octobre 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Analyse, #Chroniques

Maalhox  dénonce « Les sorciers ». AnalyseMaalhox  dénonce « Les sorciers ». Analyse

Non, je suis pas un haineux, je suis juste un veilleur, un kiffeur comme nombreux de vous. Je suis en quelque sorte celui là qui range quand certains dérangent. C'est dans une logique plus futuriste que strictement ponctuelle que je réagis à tel ou tel évènement. Aussi vrai qu'il est important d'émettre des nuances et parfois d'accorder de la marge en se débarrassant de l'envie de dire pour juste être nuisible.

Je l'ai dit Maalhox revendique mal, Maalhox exprime son malaise sans vraiment se situer sur la dimension impact. Bref je vais vite resituer les choses pour qu'on ne croit pas que c'est une affaire de "sorciers". L'ironie, la satire, tout cela est permis, chacun est libre de faire sa musique comme il l'entend. Mais n'oublions pas qu'on n'est pas seul en société. Maalhox a bien commencé dans ce sens, avant de tout gâter. Je pense juste ce serait un peu bête de se confiner dans ce système d'étalage de la pourriture.

Cette fois ci, le mec revient avec le titre "Les sorciers".

Honnêtement, voilà comment on formule une revendication lorsqu'on veut induire au changement réel. Bien que musicalement désordonné, le contenu de ce morceau qu'il dit avoir fait en 24h est percutant, cru, mais  bien visé. Sur de l'Afro trap, Maalhox a su allier ambiance et message positif. Il revient sur un sujet très pertinent dans le milieu culturel "L'exploitation et l'usurpation de nom que certains font à certains artistes". C'est de la rage et surtout un rat-le-bol qui est exprimé ici.

Maalhox raconte non seulement son combat, ses déboires, mais aussi celui de nombreux artistes de sa génération en qui on n'a pas cru au départ, mais qu'on veut éteindre aujourd'hui. Il n’hésite pas à rappeler ce qui est arrivé à Achallé, l'artiste qui est décédée dernièrement

"Ta maman": La justification de l'expression

C'est devenu un gimmick popularisé sur la webosphère Camerounaise. Suite à son dernier mouvement d’humeur sur le futur concert "Kmer Urban zik success" organisé par Kletus avec pour bras séculier Tony Nobody. Il a réagi comme de nombreux artistes dénonçant l'imposture de et la magouille qui se cache derrière cette initiative. Il y est mème allé un peu fort  en clashant par les mots avec tous ceux qui osaient "lui faire la morale" . Le mec a insulté chacun d'eux en disant  "Ta maman". Choquant parfois, il en a fait bon usage jusqu'ici car il l'a adapté cette expression sur un street wear. Il y a désormais des tshirts "Ta maman". Il n'est pas si fou que ce ça. Usant du Bad buzz pour grimper, il en a fait une étiquette.

Maalhox est l'artiste des réseaux sociaux, le mec censuré dans les médias tv et radios (Chose avec laquelle je suis d'accord). Seul contre ceux qui croient avoir le pouvoir absolu. Peut-être mal compris, mais aussi mal opérant quelques fois.. On lui concède cela. Il rappelle beaucoup bien le rappeur français Booba. 

 

Maalhox  dénonce « Les sorciers ». AnalyseMaalhox  dénonce « Les sorciers ». Analyse

Que le message parvienne à son destinataire.

Je vais pas faire la leçon à Maalhox. Mais je vais quand même rappeler que lorsqu'on mène un combat il faut utiliser les codes adéquats pour le faire.

Gros délire du son on le retrouve ici entre chantonnement et Rap. La plume est Camerounaise, il est claire que chacun le comprend. Des inspirations métaphoriques donnent au refrain un  certaine pesanteur. "Ils ont pris mon nom il sont mis dans le mortier, ils ont  pilés, ils ont pris mon nom, ils on donné au boucher, il a coupé, découpé. Ils ont pris mon nom ils ont mis dans la machine, ils ont écrasés. Ils ont pris mon nom ils ont mis par terre, ils ont piétiné. Tout ça parce j'ai les ai vu en train de faire la sorcellerie en plein jour , j'ai parlé, c'est pour ça qu'ils veulent me tuer. Tuer pour tuer. les sorciers veulent tuer les artistes" 

Le morceau plein d'énergie tient en haleine jusqu’à la fin.Performance appréciable.

Maalhox : Un débat qui reste ouvert

Oui, il faut reconnaitre quand c'est bien, mais savoir dire lorsque c'est mauvais. Maalhox et ses musiques suscitent dernièrement  un débat très pompé autour de la musique locale, du rap ou de tout autre style "Doit t'on forcement chanter des musiques bourrées de sottises pour se faire remarquer ?" Pour moi c'est non. Bien-sur le débat reste ouvert, prenez le temps tout autant que vous êtes concernés d'y réfléchir.

Je ne vais pas cacher j'ai aimé le délire du titre "les sorciers". Tout est placé dans son contexte. Espérons que lui-même sache en tirer leçon. il serait peut-être temps de parler vrai , de devenir plus utile que nuisible. Et non de dire qu'on ironise ou qu'on satirise.

Note : 07,9/ 10

Partager cet article

Commenter cet article

Pascal-Olivier Brownily 17/10/2016 19:29

Bonjour, Atome. J'attendais jstmt un article sur "Kmer Urban zik success".