Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement

15 Novembre 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Chroniques, #Event

Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement

"Les photos utilisées dans cet article sont celles filmées par l'équipe de Bimstr (Média music 237) "

Il est pratiquement 21h lorsque le matériel sonore est enfin à point. La scène quant à elle est prête . On peut apercevoir Dj cyrius black  pousser du son et derrière lui, la bâche de 12 m carré  qui habille le fond de  scène est celle de Trace Africa partenaire de l’évènement. Je suis bien curieux et impatient (comme beaucoup d’ailleurs de voir comment tout cela va commencer). De façon très imprévisible, Yvan Ango, animateur sur la chaine RSI monte sur la scène et sera le MC de la première partie. Entrée muette mais bonne gestion de la scène et du timing dans la progression. Il va successivement faire passer les artistes et faire intéresser le public avec des interactions transitoires. Le concert dans l’ensemble a plus été un concert 237 qu’un concert du kiff no beat. Les artistes locaux qui se succédaient ont donné des performances qui n’ont pas laissé le public indifférent.

Dj Cyrius Black

Dj Cyrius Black

Les performances des artistes en première  partie

  • Le show commence avec Ella Nao qui a fait son titre "Ma voisine", plus concentrée à danser, elle n’était pas en phase avec le public. Surement, le fait d’un manque d’expérience et d’habitude. Ça viendra.
  • Le groupe G15 arrive de façon un peu muette, mais leur prestation sera captivante avec leur titre "La loi du d’abord". Le public s’est retrouvé mordu par leurs propos, bien que leur attitude sur scène fût un peu amateure.
  • Olga entrera d’abord avec un Freestyle rap Oldschool sur un scracth de Dj Cyrius. Levant la foule, elle suivra avec le rémix de «Aveuglé » de Hiro. Attitude scénique et chanson y étaient. Mais elle aurait plus gagné à faire sa propre chanson.
  • De façon inaperçue, le groupe blazers passera, 5 minutes d’ennui pour le public.
  • Sotonel , a fait une scène plus ou moins acceptable (je ne peux pas en dire plus car j’étais persécuté lors de sa prestation).
  • Yvich entrera avec le refrain de son featuring avec Kiessou " Komen danses tu ? ", puis suivi de son titre "parkison". Pas très accrocheur au départ, Mais il relèvera sa scène avec son titre « Mets moi en haut ». Sa troupe de danseurs et lui en donneront au public qui a aimé.
  • Mister promo, sincèrement c’était de la rigolade, en plus on lui a donné 2 chansons (patron porno et assumer), le mec était dans sa bulle. Les réactions du public n’étaient que des rires passagers accompagnés d’une impatience de le voir descendre.
  • Fred la tornade est la meilleure performance de cette séquence. Avec son titre " Va avec ". il en a donné et emporté le public qui l’a surement retenu. Attitude scénique de rappeur, interaction, il a su le faire. Il s’est donné à fond!!
  • Sensei n’était pas très fusionné au contexte, sa musique trap « Appelez les pompiers » n’a pas dit grand-chose à ceux qui le regardaient prester.
  • Le  groupe Young boy gang a assuré scéniquement, de l’énergie et de la prestation, on voyait des jeunes qui se sont préparés pour ce show. Bien que leurs chansons ne soient pas retenues (Contenu un peu léger). On peut dire qu’avec du travail, ils pourront tuer sur des scènes.

Les premières parties sont ainsi clôturées, alors que le groupe Helium protect qui devait prester. Le temps de régler ils reviendront.

Les premières parties
Les premières parties
Les premières parties
Les premières parties
Les premières parties
Les premières parties

Les premières parties

2eme partie du concert : Les artistes invités

Il est plus de 22h.  Jusqu’ici tout va presque bien, la présentation de Yvan Ango  est interactive et bien managée. C’est là que Brice Albin va entrer pour jouer sa partition.

Petit commentaire : « Non je ne fus pas surpris et je m’attendais juste à voir s’il fera mieux que lors des scènes précédentes. Malheureusement non. Brice Albin, l’animateur radio que nous aimons tous n’est un MC. Que chacun reste là où il doit. C’était très médiocre et je le dis sans haine ou mépris  quelconque, car l’intéressé a mon admiration, il a fait chuter l’attention du public. Ni attitude, ni  gestion efficace, perso, il fallait laisser Yvan le faire. Faire des éloges à Tenor alors que Kiessou est sur scène,  inciter le public  implicitement à faire du désordre en disant à tout bout « kiff no beat est là » il a mal géré ». Je ne donne pas des leçons mais je rends compte en tant que média et spectateur , je suggère. Bref continuons…

A cause du gros désordre causé comme dit ci haut, certaines parties de ces prestations peuvent m’avoir échappé car je n’étais plus en bonne position.

  • Mimie a donné un spectacle captivant au delà de la chanson, sa prestation s’est faite accompagner par des danseuses et un mannequin qui jouait le rôle de son mec dans le morceau. C’était osé, mais bien joué.
  • Le Caid quant à lui a donné une scène moyenne, bien que le public ne fût pas très accroché par son 2 e morceau « Tout est compliqué ». Perso j’ai aimé.
  • Enfin, Helium protect monte sur scène, c’était amorphe lors de leur première chanson avec le micro qui semblait déranger. La 2e « Levez les mains » que tout le monde attendait sera plutôt moyenne, ils étaient à peine audibles.

A ce moment, sur la scène, on observe un trouble car elle est remplie de personnes et on ne sait plus qui fait quoi ? des moments blancs et du désordre. Sans compter les tumultes au niveau du public. A brice Albin de venir annoncer Tenor, ce qui excite le public qui l’attendait tellement. Mais pourtant c’est le moment de monter pour Michael kiessou qui sera très mal annoncé. Celui sur scène, le présentateur continue à rendre des éloges à Tenor (Ce n’est pas bon.  Toutefois …

  • Kiessou et ses danseurs (qu’il a mis en valeur sur la scène) feront un très bon show, de Ben’am, wopalilo, à Bentrap passant par un mix dance 100% kamer, il fera un big up aux artistes locaux sur un mix compilé. Belle scène en tout cas sur le plan représentatif.
  • Nernos est annoncé, il fera une entrée spectaculaire avec son arsenal d’armoiries de coutume et symbole bamiléké. Ce dernier nous fera la surprise de ramener sur scène des comédiens jouant dans une série populaire locale. Il commence par « Je suis pas moi bobo », qui fut emportant et interactif. Malheureusement la suite sera en a capella courts car il fut coupé sur scène.
  • Cool kids est annoncé et montera sur scène en commençant avec son morceau "sériously", ce fut bien. Mais on n’en dira pas autant pour la suite. De plus le micro est faible, mais on ne change pas les piles.

Le moment est enfin venu pour Tenor de monter sur scène, mais encore un couac, un problème de clé usb que l’on ne retrouve pas. Son manager  Dex willy le fait rentrer dans la voiture alors que le public est surexcité à l’idée de le voir. Près de 30 minutes passent et Brice Albin a chaud sur scène, c’est difficile à gérer. Au moment où il faut passer à autre chose, le manger vient avec le nécessaire pour la prestation. 30 minutes perdues ( C’est ça la mauvaise organisation).

  • Tenor montera sur scène avec beaucoup d’énergie, et accompagné par le public vers qui il n’hésite pas à aller. Gros chaud mais moins que d’habitude. Et jusque là on n’a pas changé les piles du micro qui sont faibles. De ses freestyles à "Do le dab" passant par son nouveau titre "Ya mo". Il semble les avoir mis d’accord. Tenor sera coupé sur scène.
Les Guests
Les Guests
Les Guests
Les Guests
Les Guests
Les Guests
Les Guests
Les Guests

Les Guests

Kiff no beat c’est le moment.

Il est plus de minuit. Le groupe est annoncé et à leur montée, il n’y a pas moyen de retenir le public. Ceux qui sont proches du podium veulent les toucher et ils se font même agresser. Malgré les supplications d’apaisement, la foule ne se calme pas, ce qui va les contraindre à retourner dans la voiture. Tensions, colères, exigences et mécontentements se conjuguent venant de public. Pas moyen pour la voiture de bouger, car retenue par des rebelles surexcités. Après 30 minutes, le groupe revient sur scène, demandant au public de se calmer. Plus de 25 personnes sont sur scène, organisateurs, médias, sécurité et fans qui essayent de monter. On ne sait plus qui est qui et le groupe n’a qu’un carré restreint pour faire sa prestation. C’est alors qu’ils lancent.

"Perso, le kiff no beat ce n’est pas ma tasse, mais pour ces jeunes ce jour  c’était magique", chacun de leurs refrains étaient repris en milliers de chœurs « Ils ont dit »,  «  la vie de louga » , « Tu es dans pain », « Gore la montagne », «  ça gate coeur » etc. .. Bien sûr c’était bruyant, mais les fans connaissaient toutes les chansons. C’est sur "Approchez regardez" que le groupe s’éclipse profitant de la diversion et de l’entassement sur le podium, et ils sont partis. Bien que n’ayant pas fait la scène qu’ils ont prévue, le public en a eu. Il est environ 02h du matin. Le concert est achevé. C’est l’heure de taper les équations pour rentrer chez soi en sécurité.

 

Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement
Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement
Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement
Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement
Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement
Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement
Concert de Kiff no beat à Douala, Part 2/2 - le déroulement

Ce qu’on peut retenir de ce concert.

Sur un post instangram Paola Audrey, coordinatrice des RP et communication s'exprime en disant je cite :

«… Nous avons eu plus de 5000 personnes alors que l'objectif était de 1500. Pour ma part, sur le plan de la promo (ce pour quoi on a fait appel à moi), mon défi a été réussi. Le concert était loin d'être parfait mais je remercie les artistes, les partenaires, la presse et surtout le public, pour son enthousiasme et sa patience… Chaque expérience est l'occasion d'apprendre et croyez-moi, j'ai beaucoup appris. »

De mon observation,

  • Tout d’abord, que des jeunes sont capables de porter des initiatives et mobiliser par leur influence et de façon professionnelle des milliers de personnes au Cameroun. On peut leur faire confiance pour des stratégies médias et plan de communication. Ceux sont de potentiels consultants.  
  •  Ensuite il faut apprendre à se suffire dans les rôles, assigner telle ou telle fonction à qui de droit.
  •  Tenir compte de tout dans une organisation et non pas juste des ventes et du buzz à engendrer.
  •  Produire du contenu efficace  et améliorer  nos programmations, donner du  show digne d’un concert.  Il faut organiser un spectacle digne du nom. Bien agrémenté. Je salue les éfforts de Nernos, Kiessou, Yvich , Mimie et Young boy gang dans ce sens.
  •  Les artistes locaux gagnent en estime et en considération chez le public. On l’a vu avec Tenor , Nernos.
  •  Des concerts d’artistes locaux peuvent etre organisés car les premières parties ont assuré et d’ailleurs c’était plus un concert 237 avec pour guest Kiff no beat
  •  L’internet a une force  très solide en termes de communication, car si l’on constate bien , nombreux des morceaux du kiff no beat que les jeunes répétaient en chœurs ne passent pas dans les médias tv qui nous atteignent.
  •  Le kiff no beat et l’organisation auront pu mesurer la force de consommation de la musique urbaine au Cameroun. On a là une analyse du marché avec une cible relativement jeune "15 à 22 ans" pour la moyenne qui est hyper fan et surtout connectée. Statistiquement et des points de vue marketing et RP .Ceux sont des données exploitables et non négligeables.

    Le public

Voilà le rapport, une réussite entourée d'échecs, une grande expérience. Beaucoup à en tirer de la part des acteurs du mouvement urbain 237. Big up à l'organisation. Vivement plus d'initiatives et bien-sur de l'amélioration à l'avenir...

N'hésitez pas partager l'article ou à donner votre avis en commentaire ...

Partager cet article

Commenter cet article

Daeve 16/11/2016 02:20

Paola Audrey qui dit que l'objectif était de 1500 ça me fait penser à quelqu'un des média dont je préfère taire le nom qui me disait ce concert sera semblable à celui de Davido. Vous n'êtes vmt pas connectés askip ! Le public qui répète les paroles des chansons qui ne passent même pas sur trace africa, la chaîne musicale la plus suivie ici chez nous. Je pense que même les kiff no beat ont bcp simplifié Douala avant de se rendre compte qu'ils ont eu tort. Ils sont validé depuis. Ils ont d'ailleurs reconnu sur un post sur leur page Instagram "les loups les plus chauds d'Afrique se trouvent à Douala.. "

atome 16/11/2016 05:59

En fait, tu as raison.

christ 15/11/2016 16:17

moi jai trouvé Ella nao meilleur par rapport a dautre son show etait vraiment organisé et le son est bon on attend plus k la video pour moi cetai la meilleur chez les filles

PH Tchougna 15/11/2016 10:52

Peut import c'est le cameroun qui gagne maintenant nous pouvons remplis des salles avec nos artist locaux
Bravo!
237 blessing...