Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »

6 Octobre 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Chroniques

Je parlais de cette chanson il y’a quelques temps sur le plateau de youth  inside sur Equinox tv. La chanson « Our game » de  AWU en feat avec Gaelle Achiri a été proposée lors des appels   à candidature pour l’hymne de la CAN féminine 2016. Lors d’une rencontre avec l’un des porteurs Alain Essono, avec qui j’ai eu un échange et une  séance d’écoute appréciée celui-ci m’exprimait sa déception surtout par rapport au fait que l’hymne retenue pour la CAN féminine ne s’arrimait pas au contexte, à la différence de la sienne. Décidément ils ont décidé de la proposer au public depuis quelques jours et de partout sur les réseaux sociaux jusqu’aux médias tv et radios, les appréciations sont positives et nombreux la considèrent comme un corrigé de la version Charlotte Dipanda – Richard King qui a été plus que critiquée. 

D'ailleurs mon analyse par rapport est disponible via ce lien

Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »
Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »

"Our game" vs "Hommage aux footballeuses": Le corrigé

Tout d’abord la musique a une ambiance qui  laisse présager l’évènement festif, rassembleur et divertissant qu’est la CAN. Cadence chaleureuse mouvementée, Batterie fortes, tambours chœurs en cris de supporters

La direction artistique est nettement mieux réussie qu’il s’agisse de la composition ou du visuel. L’identité culturelle africaine ressort dans la musique, la mouvance est africaine et la forme est plus contemporaine. Avec sa Coloration et orchestration Afro moderne, la chanson est représentative du continent, et ressort un panafricanisme et un métissage multiculturels.  Elle va au delà du Cameroun, sans distinction frontalière.  La preuve le titre « Our game » donné au morceau est plus ouvert et approprié que le titre « Hommage à nos footballeuses » lorsqu’il s’agit de la titraille d’une telle chanson. 

Les lyrics et le texte sont explicites,  digestes mieux écrits,  facilement assimilables et accessibles au public. Les chanteurs utilisent un langage mixte entre anglais et français courants et pidgin. Ils ont appuyé leur texte sur la valorisation de la femme Africaine, notamment en étalant ses valeurs telles que  la puissance, la fierté et l’unité. Cela sans négliger le thème "Soccer"

La charte visuelle est plus captivante et représentative, le  clip a été réalisé par Ada Akendji. A la différence de la version première dont le clip a été fait avec un manque d’expertise, visuellement fade, non captivante et surtout manquant d’esprit de créativité. Rappelons que la production de « Our game » n’a pas bénéficiée des mêmes moyens que la chanson « Hommage à nos footballeuses».                        

Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »
Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »
Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »
Hymne de la CAN, AWU et Gaelle Achiri donnent le corrigé avec « Our game »

Cette version est proposée par des jeunes, des personnes ayant une vision plus ouverte. Il apparait ici non seulement un conflit de génération, mais aussi un conservatisme manifesté par le lobbying.

Comment expliquer que la version AWU ait été rejetée au profit de celle de charlotte et Richard ? Cette chanson dont les paroles sont le produit de la plume au langage trop soutenu du ministre des sports, des  intelligences et compétences de « Soient disant professionnels réunis » 

Le collectif AWU a au moins pris sur eux de proposer son œuvre, cela. Leur geste est très courageux et interpellateur, par cela j’entends implicitement ce message envoyé aux septiques conservateurs « Reconnaissez le mérite à ceux qui méritent » la Can féminine c’est bientôt, nous devons au moins pour notre fierté encourager la distribution de cette chanson afin de la positionner au sommet des charts. Elle est le corrigé d’une honte  que  malheureusement  toute la musique, la culture  Camerounaise et biensur nous,  devons écoper.

Partager cet article

Commenter cet article