Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Franko rectifie son tir, de "Télephone" à " Faut pas taper sur madame"

19 Juillet 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Analyse, #Chroniques

Franko rectifie son tir, de "Télephone" à " Faut pas taper sur madame"

Hum !!! Dans ce Cameroun, le public n’est pas l’ami de quelqu’un.  Ce n’est pas l’artiste qu’on ya mo mais c’est sa chanson et basta. Donc si c’est bon on t’adule, mais si tu verses on va gâter ton nom. C’est aussi bien hein puisque ça peut mettre les artistes au work.

Nous sommes tous d’accord que la balle nommée "Téléphone"  envoyée par Franko a raté sa cible. Ce n’était même pas une balle en caoutchouc, elle ne pouvait pas tuer quiconque. Ce n’est pas comme "Coller la petite " qui était « la Mort ». Lol ! Un son mal travaillé au niveau studio, la performance rapologique de Franko ayant régressée dans le morceau, une musique qui malgré son côté Trap ne fait pas bon chemin avec les tympans des mélomanes. Malgré le thème fédérateur, la plume de ce dernier  tout comme sa présence sur le morceau ont connu l’effet réducteur. Tout le monde en a parlé et surtout les « Haters » pour qui c’était bienvenu. Même les analystes sportifs ont eu mots à dire en confondant cette chanson de niveau bas aux pieds cassés d’un joueur. Mais le pire c’est que l’on n’a pas laissé de marge à Franko pourtant il en faut toujours….

Franko rectifie son tir, de "Télephone" à " Faut pas taper sur madame"

Personnellement, je me suis demandé pourquoi l’équipe de production de Franko n’a pas pensé à  clipper l’un des titres entre « Coco » et « Pardon la puce »?. Ce sont des morceaux qui ont été validé et qui étaient dans un style plus rap et thématiquement différents. Je comprend, on court après la tendance internationale « Afro Trap ». On veut un son qu’on peut écouter en France, mais c’est un leurre à la limite. « Coller la petite » est parti d’ici et il n’y pas de critères spécifiques en soi sur le plan commercial qui pourraient justifier sa réussite. Désormais on attend plus de Franko, un  bon morceau c’est surtout ça l’essentiel car il doit faire respecter le niveau artistique avec lequel on l’a connu.

Heureusement que le sac n’était pas entièrement vidé 

Pendant que "Téléphone" force l’affinité avec  du public et vit une croissance lente en vues sur Youtube depuis trois semaines, pourtant appuyé de tous les accompagnements promotionnels possibles. Franko vient de balancer en version audio le single "Faut pas taper sur Madame " qui a été enregistré à la même période que le précédent.  Celui ci a été plutôt bien accueilli sur les réseaux sociaux et au moins fait l’unanimité en qualité de bon son. C’est un secours à la limite vue la perte de cote par laquelle Franko passait.

Franko rectifie son tir, de "Télephone" à " Faut pas taper sur madame"

Parlons de « Faut pas taper sur Madame »

Je l’avais déjà écouté en live. Mais là c’est mieux. Disons déjà que le thème n’est pas nouveau, tant de chanteurs en ont déjà parlé ici ou ailleurs. Il y’avait donc le défi pour Franko de réussir à captiver, chose qu’il a su faire grâce à son écriture.

Dans la musique, on retrouve un rythme Afro beat classique avec une batterie dansante à trois temps. La bass de rythme disco ,  la même bass que l’on retrouve dans le morceau « C’est ma life » de Soprano et « wati by night » de Sexion d’assaut .  Mais à la différence des morceaux à cadence dansante, celui ci  a un tempo lent, ce qui permet l’introduction d’instrument soft tels que le piano synthé qui nage en fond de mélodie, ce qui apporte à la musique une côté gospel-spirituel. La cerise c’est la ligne de mélodie faite avec la le piano synthé mais cette fois ci en électro acoustique avec un groove Makossa. Il s’agit d’une séquence jouée dans une ancienne musique de Petit Pays. C’est peut être la raison pour laquelle les gens s’y retrouvent facilement.

La performance de Franko est appriéciable, il allie ici présence, pertinence et lyrics à la fois, disons que son vocal et son message nous font voyager en même temps que la musique. Deux couplets de 12 mesures, un message dans un texte bien écrit, un flow soft. Des rimes plates posées en deux deux mesures. Ça me rappelle le même Franko dans son titre " Tchoko". Positionné dans ce titre en conseiller d’hommes et défenseurs des femmes, le lyrics est aussi un exercice artistique duquel ressort quelques punchlines  et paroles fortes: « Elle est formée comme une guitare, mais toi tu la traites comme un Tam-Tam », « Le mariage n’est pas un champ de guerre arrêtes de prendre ta femme pour une adversaire », « Saches que le respect d’une femme ne se gagner pas avec des coups de points » ,  « Même quand ce n’est pas son anniversaire, mon frère, tu lui fais sa fête ».

C’est charmant, c’est interpellateur, c’est ce que de nombreux foyers vivent tous les jours, c’est dit avec nos mots mais par le rap de Franko. Je dédie cette chanson d’ailleurs à toutes les femmes de ma vie, mes sœurs, mes mamans, mes amies, mes passantes et ma promise. Félicitations pour ce coup Franko. Mais une question : N’aurait t’il pas été mieux de clipper « Faut pas  taper sur Madame » au lieu de « Télephone » ?.  Attendons la suite.

 

Franko rectifie son tir, de "Télephone" à " Faut pas taper sur madame"

Desormais retrouvez Atome tous les mercredis pour une chronique musicale dans l'émission Youth inside sur Equinox TV. A partir de 10 h

Partager cet article

Commenter cet article

dupong 20/07/2016 14:10

Franchement g aprecié larticle mais g pens k le public napa a influencer l'oeuvre d'un artiste sinon ce nes plu une oeuvre artistik mai une oeuvre du public mem si "" telephone " etait vraiment nul il orai du defendre son oeuvre

Isham 19/07/2016 12:07

Maintenant sil clip celui si sa ne va pas faire une impression de saturation?!

Anna 19/07/2016 11:59

Même quand tu apprécies, il faut d'abord que tu sabotes yakkooo my dear. En tout cas, je vais écouter. Merci pour le partage.

LOBE 19/07/2016 10:25

Bonne analyse.