Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voilà-Moi!  #Mboamusic

Les bêtises qu'on retrouve dans les Rap Camerounais

23 Mars 2016 , Rédigé par Atome Publié dans #Chroniques, #Analyse

Les bêtises qu'on retrouve dans les Rap Camerounais

Excès de sottises !!!

Cela fait déjà un moment que je milite pour l’amélioration des contenus textuels de Rap au Cameroun, les rappeurs pour la majorité ne traitent plus de thème pertinent, en général c’est l’exhibition de leurs mauvais côtés qu’ils mettent en musique. Ce qui donne jusqu’ici une image très négative et limitée d'eux, des jeunes talentueux, producteurs de divertissement, peu cultivés et vendant sans scrupule des idéologies négatives. J’irai même jusqu’à dire que cette génération a oublié quelles sont les valeurs de du Rap , « dénoncer » , « revendiquer », « traiter les faits de société en musique ». Il faut dire qu’au Cameroun c’est tout  le contraire, j’en arrive à regretter l’époque des grands frères comme Krotal, Boudor, Les clés son of god, Valsero et tous ces rappeurs qui nous produisaient des textes enrichissant et étaient capables de prendre la parole lors d’un débat social.

Ce sont les textes sans tête ni queue que tu veux yaah aujourd’hui ? les sottises, les sarcasmes et la perversité ?

Trop facile je dirai, est devenu le Rap, butté par le manque de conscience et la course au buzz. Même si les morceaux sont de meilleure qualité sonore de nos jours et que la demande exige un certain nombre de critères commerciaux, je vous dis : « on peut toujours faire du bon Rap ».

RAP = Rime anti conformiste positive = Rythm and poetry

Le problème est en effet mondial, mais le Rap Camerounais n’est pas obligé de tomber dans ce piège luciférien qui fait perdre la crédibilité sur le long terme. J’appelle à plus d’éthique et de conscience dans nos productions; on peut produire du bon divertissement sans détourner le public, moins d’horreur s’il vous plaît. Aujourd’hui le Rappeur ne joue aucun rôle social et c’est à peine si les rappeurs savent encore ce qu’on appelle une figure de style. Ailleurs, au Sénégal par exemple, le Rap contribue à l’éducation, loin d’être politisé,  à travers un concept tel que le « JT Rappé » dans lequel Xuman et keyti donnent de l’infomation en rappant et en organisant des débats avec d’autres Rappeurs à tel point que la jeunesse s’intéresse de plus en plus à l’actualité.

 

J’ai pri la peine de recenser un certain nombre de paroles et de valeurs négatives et empoisonnantes véhiculées par les Rap Camerounais. Chacun veut faire son Booba, ou son   Rick Ross mais oublie que nous n’évoluons pas dans le même système de valeurs :

1. Jovi,  Chanter le sexe, faire l’apologie et la promotion du Banga

Au-delà de son côté très musicalement ancré et de ses belles créations, on retrouve dans les textes de Jovi des propos qui laissent à penser que c’est une personne instruite.

  • Dans   « Fufu with ndjap »  , il dit « le papier blanc sans banga, c’est le fufu sans légumes », « lop no di fine if you no get the paper », « paper no di fine if you no get the ndjap »

Traduction:  Le fufu et le ndjap c’est le couscous et le légume plat Camerounais, que Jovi compare au Canabis  écrasé et à la feuille blanche dans laquelle on l’enroule

  • Dans « Et p8 Koi ? »  il dit « je fume le gué et puis quoi », avec des phrases telles que,

« I can explain why but i like to stay high, when i open my eyes all i see it’s the sky » 

Traduction : Je ne peux pas expliquer pourquoi mais j’aime être drogué, quand j’ouvre mes yeux, tout ce que je vois c’est le ciel

  • On retrouvera aussi dans les titres tels que Bastard , Zélé, Monshung, Cash (qui est une narration des habitudes sexuelles des Camerounais dans la nuit à Yaoundé ),des phrases décalées.

« Je n’ai pas pas temps, ne me taxe pas donne moi le prix … Le bon zoze, elle a eu sa dose…quand je djoum je lui demande c’est qui le boss…Pas de contrat, on know les clauses, la viande est plus chère quand c’et sans os » dixit  dans Mongshung.

De plus en voyant les nominations  "Bad influence" et "Bad music", de ses derniers single et Ep, on peut croire que ce qu'il fait est pensé et a pour objectif de détourner les âmes.

2. Maalhox le reflet du Camerounais diminué, il voile la bêtise et l’insouciance dans le sarcasme, la satire, et agit psychologiquement sur le public en promouvant le statut du  mauvais citoyen Camerounais  et encourageant la bêtise qui n’a rien à foutre des vrais problèmes de son environnement.

  • Dans « Arretez Brenda », dixit «la route est cassée, ça fait danser les lolos (seins) , la route glisse ça fait tomber les ngas(femmes) , on voit le gésier njoh et c’est rigolo …»; à croire que c’est un encouragement au phénomène de l’habillement excentrique.
  • Dans « Alexandre song » , dixit « Tu as tchop (mangé) et bu ma bière, toute la nuit je serai Alexandre song dans tes last( entre les cuisses) » ; pour lui, pour coucher avec une femme il suffit de lui acheter à manger.
  • Dans   « La bière c’est combien ici » , dixit «  Tu ne connais rien de la vie si tu n’as jamais passé une nuit entière dans la rigole », malgré le semblant de dénonciation qui  apparait, Maalhox montre surtout son  côté " je m’en fous c’est comme ça qu’on fait ici".
  • Dans « ça sort comme ça sort », dixit « 2e casier, on est déjà avancé…Quand on a déjà bu nos bières tu connais mon ami, ça sort comme ça sort » . Il vante ici la culture de la réjouissance par l’alcool en présentant le Camerounais comme un ivrogne de tous les jours.
  • Dans « Tuer pour tuer », aussi vrai que ce son est lourd côté beat, il présente la femme dans son image  la plus diminuée, avec des dires basculant, les paroles sont osées et d’une sauvagerie digne d’un homme anormal.Quelques paroles :

« On te dit de donner tu cranes, alors que c’est versé dehors ? » ____ Il parle du corps d’une femme, drôle de façon de demander

« Tu mimba (vanter) avec quelque chose que les asticots vont tchop (manger) à ta mort ? » ______ Donc pour lui elle doit partager son corps

« On est dehors pour les panthères (femme facile), … Je wanda sur toi qui refuse de fendre le bois ( qui refuse de coucher) » ______ ça montre à quel point il est incapable de conquérir une femme en allant par le droit chemin.

 

3. Dareal, bien que bon rappeur ayant un flow percutant, la ligne éditoriale, du point de vue écriture choisie par lui laisse à désirer. Il s’érige dans son Rap en mauvais garçon et lâche parfois des inepties et un langage ordurier à propos de la femme.

  • Dans « C’est quoi ton way », dixit « tu bouges la tête, elle bouge ses last » il parle d’une fille bougeant ses fesses sur sa musique.
  • Dans « Souffrez mourrez », dixit « Piton dressé( pénis en érection)  je vais la niquer »
  • Dans " François Foning"  , dixit « T’as goutté bébé t’as péché, reste à genoux contente toi de lécher,… Parait que le plaisir se trouve au niveau de ma bite… » pff !!! Franchement est-ce que nous avons besoin de connaitre  les limites de sa sexualité?
  • Dans  "Changement de fréquence" , dixit  « Oui je vais hmm (Baiser) ta meuf et je lui mettrai un deux doigts »
  • Dans "Sors de ce corps" , dixit « Ce soir i’am in this bitch jusqu’au col (de l’utérus) »
  • Dans  "Versace remix" , dixit « nous sommes plusieurs dans la chate de cette meuf, ça s’appelle le Mpoti »,  Mpoti = Plusieurs hommes couchent tour à tour une femme sans sa permission, cela est souvent fréquent dans les cas de viol.

 

4. Killamel , malgré sa belle plume, il se perd parfois.

  • Dans "Déranger" , dixit   «Où sont les Banga man (Fumeurs de chanvre) Je veux le string de coco argenté… jambes en l’air on va te faire ta fête »
  • Dans  "Drunk in kov" , dixit « Chérie, où est-ce que tu libères ? hôtel ou sissongho ?...Nicky minaj n’est pas aussi bonne que Majoie Ayi »

 

5. Teddy doherty et Inna money, bien que talentueux, leurs  titres manquent souvent de réalité et d’ancrage, peu de thèmes réellement traités, des absurdités répétées et des paroles osées .  Je noterai que dans leurs morceaux on retrouve vraiment beaucoup d’insultes, et un langage vulgaire et de choses irréelles à croire que c’est leur limite du Rap. Toute fois voici quelques exemples :

  • Dans " Versace remix ", dixit « On prend la fusée pour se rendre où tu sais », il montre ici son côté fumeur de chanvre.
  • Dans " Chinois music ",   Inna money  dixit « Lsm fais du sale demande à ta mère »
  • Dans "Le réseau" elle dit « Je le écrase avec ma ranch rover… » pourtant elle n’en n’a pas, et si elle avait une, comment peut t’elle choisir écraser des gens 
Les bêtises qu'on retrouve dans les Rap CamerounaisLes bêtises qu'on retrouve dans les Rap Camerounais

6. Maxtor , franchement en l’écoutant, il y’a du gout, notamment au niveau des beats, mais les contenus laissent parfois à désirer dans certains titres.

  • Dans " Bonbon alcoolisé ", dixit « C’est ça je vais chercher même dans vos lycées (chercher les filles) …Qui t’a dit d’aller fouiller dans mon agenda, maintenant tu as donc vu la photo de mon bangala (pénis) … Tu as donc vu donne moi tout de suite (couche avec moi) ». De plus on le retrouve dans ce clip avec des filles en tenues de lycées. Lui se présentant comme le grand Maxtor, le détourneur de mineures sans scrupule.
  • Dans "Le Ndem c’est partout ", dixit « ta mère a des photos de moi sur son facebook », c’est vraiment ordurier
  • Dans "Rien ", dixit «  Maxtor en concert c’est deux kolos fap (2500 frs cfa) ,deux kolos de de jon ( alcool) et fap cent de dak (cigarettes)… Tu t’amuses de parler, je niokce (baiser)  ta sœur » . Comme dirait le journaliste   Martin Camus Mimb, "QUELLE IMAGE ?"

7. ANG, très bon beat maker, mais sa bouche lâche parfois de sales propos, je vais prendre un seule référence:

  • Dans  "Je veux ", dixit  « …deux trois putes sous mes draps, je veux mettre des doigts puis je les pine… je veux la chate à Koah Nathalie ». Franchement c’est toujours le Rap game 
  •  

8. Master Ocla  , quand j’ai écouté le titre "Mets l’ambiance", j’ai été déçu et j'ai fait un post sur twitter, j’ai été contredit par un grand défenseur de ce mec. S’il vous plaît, ne vous diminuez pas autant parce que vous cherchez le buzz. Voici quelques parties de son texte :

« Parle de sexe, de biere, de fête, voilà le bon message, le bon message c’est quand tu parles des panthères… tu vas chanter quoi que Michael Jackon n’avait pas chanté depuis ? … On veut la musique qui retire l’alcool dans le corps … Chante les bêtises…»

Vous même, jugez-en et dites moi où on va lorsque de telles valeurs sont promues par la musique. Ce son n’est pas différent de « La la la » de Lady ponce et comme d’habitude ils diront que c’est de l’ironie pourtant, ils s’en accaparent et font une peinture dérisoire par leur propre personnalité.

 

9. Spido , il est sans scrupule, On connais tous l'expression "Même ceux qui sont condamnés à succer mon Bangala, ne topo que de ce que je dak, le banga là..." dixit dans "Tu as kel tête ?"  je vais citer deux  autres cas dans son répertoire

  • Dans " kotopi ", il dit « Ceux sont tes yeux qui rougissent quand je fume mon banga ? fiche moi le camp, ton bangala »
  • Dans un autre titre il dit « Quand je wake up le chap, pour une mise à jour je dak » cet-à-dire quand je me lève le matin, je fume.

 

10. Stanley Enow, bien que ce ne soit pas son fort d’être pervers mais il s’est perdu quelques fois 

  • Dans « Tumbuboss » dixit  "Brenda biya  veut ma mort , je vais sauf que être ton Roméo" , à cette époque la fille du président est encore mineure
  • Dans « Ndjama Ndjama » il fait pire "Brenda biya, want my…(son pénis) , A go give you small Kanwan (sexe) ". Il déclare ainsi ouvertement qu’il va sexer avec la fille du président qui est mineure en plus. 

11. Franko  dans « Coller la petite » ...Il est très intelligent et talentueux, mais il faut se dire la verité, au-delà du très gros buzz que ce titre a fait, son refrain et les actes que ses paroles commandent, subliment l’esprit et sont dangereux pour les mineurs. Regardez les effets en vidéos de ce titre là où il est joué, il frise presque la pornographie. Franko a intérêt à bien contrôler ses contenues à l’avenir.

Les bêtises qu'on retrouve dans les Rap Camerounais

Pourquoi ces remarques ?

  1. Le Rap devient de plus en plus populaire et les plus jeunes l’écoutent. Les artistes se doivent d’être des modèles, donc s’ils chantent des bêtises, le public les suit dans ces bêtises. Évitons de devenir ce qu’est le Bikutsi aujourd’hui.
  2. La musique sublime les esprits, et affecte les âmes. En écoutant ce genre de paroles, les actes quotidiens finissent par leur ressembler et la société tombe dans un fléau et vit une psychose de foule qui conduit la morale à la dérive. On assiste à un "viol de foules".
  3. L’artiste est un citoyen et a un devoir social, celui de contribuer au développement de la société, s’il la met en danger par ses textes, il devient un criminel.
  4. RAP = Rime Anti-conformiste positive, c’est à la base une musique de dénonciation et de traitement des phénomènes sociaux.

   RAP = Rythm and poetry , le Rap est un art , une musique de métaphore , de figures de styles et d’exercice intellectuel, même dans les cas d’ambiance. Au Cameroun, il y’a plus d’ambiance que de textes, certains rappeurs comme je l'ai dit  n’abordent même pas de thèmes.

  1. La recherche du buzz fait que les artistes se corrompent facilement, et veulent faire du son facile, produisent des sales paroles en se disant qu'elles vont accrocher parce que naturellement « L’homme est toujours plus tenté par ce qui est mauvais »

Hors du lot ( On peut divertir sans se pervertir)

Parlant de textes soignés, on peut citer des artistes comme Boudor, Valsero, Ivee, Krotal, et en particulier Sadrack qui fait des morceaux update sans avoir à se pervertir, bien au contraire alliant fun , belle écriture , dénonciation et flow. Je conseille fermement aux rappeurs Camerounais d’écouter les albums de ces artistes.

Si vous me dites que ce sont les bêtises qui donne le buzz, je vous dirai d’écouter des sons tels que :

  • Sadrack  "les Zanimals" ," les gars de Yaoundé" (Morceau contemporain, art, texte bien écrit, dénoncition,  thème pertinent, original)
  • Nernos : "je suis pas moi Bobo" (Contemporain, buzz, original, langage terre-terre , bonne éthique, fun et humour, )
  • Janéa Pol’Anrhy : "Tu dors ta vie dort" (Contemporain, concurrentiel et durable)
  • Ivee : "Phacochère", "Agrégation",  "Ah bon hein"  ( Hardcore, contemporain, fun et humour, technique artistique, rien de pervers, sujets concernant le public )

 

Les bêtises qu'on retrouve dans les Rap Camerounais

Ce que les rappeurs doivent faire :

Parole biblique :  

Proverbes 6 : versets 16-19 : Il y a six choses que hait l'Éternel, Et même sept qu'il a en horreur; Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent,  Le cœur qui médite des projets iniques, Les pieds qui se hâtent de courir au mal, Le faux témoin qui dit des mensonges, Et celui qui excite des querelles entre frères

 

  • Craindre Dieu ;
  • Savoir sélectionner leurs sujets et choisir un bon angle de traitement ;
  • Se dire que ce n'est pas tout ce que le public aime et cautionne qui est bon ;
  • Appliquer la morale et la remise en question permanente, en pensant surtout aux plus jeunes qui les écoutent, AUTO-CENSURE ; 
  • Savoir formuler leurs propos surtout quand on considère que l'on dénonce ;
  • Se montrer plus pertinent à travers leurs propos qui , actuellement pour la plupart sont des bagatelles et des vannes ;
  • Faire preuve de conscience professionnelle ;
  • Éviter de chercher à faire forcément un buzz car le buzz en général est spontané bien que parfois quelque peu prévisible ;
  • Prendre le temps dans la création car  actuellement, lorsqu’on n’a pas des textes pervers, on a des textes vides venant d’eux ;
  • Pour les plus jeunes, il faut éviter de d’écouter n’importe quel artiste et le prendre pour modèle artistique. C’est ce qui se passe aujourd’hui malheureusement, le mal est voilé sous le markéting, des jeunes comme « KIFF NO BEAT » sont un danger et même une honte pour l’Afrique.

Animateurs, Djs et Promoteurs Coupables (Au-delà du Rap, toutes les musiques).

Ils cautionnent, ils encouragent et font comme si cela ne faisait rien, on écoute même des animateurs faire les backs en pleine émission en ayant pour justification le fameux « On va faire comment ? on consomme seulement ». Apprenons à émettre des jugements au lieu de rester passifs.

Blogger analyste et passioné du Rap ,humain, je ne peux pas être indifférent.

Mon objectif n'est pas de décrédibiliser les artistes cités ci-haut, vous constatez vous-même que ces contenus frisent l'immoralité et l'exagération. C'est honteux !!! Je l'ai fait pour que chacun se remette en question . Je préciserai quand même que le Rap Africain doit avoir pour premier critère, la valeur qu’il véhicule , ensuite, viennent l’art du rap et enfin les normes commerciales et contemporaines. Bientôt, le Rap Africain sera au top dans le monde, et à cette allure le diable tentera les artistes, vendons des valeurs constructives , différentes de celles prônées par ceux qui ont échoué (Les Américains) et qui veulent gâter les autres en faisant circuler leur diabolisme par le marketing. Ne nous leurrons plus, faisons preuve d’éthique, de morale.

Je ne pouvais pas être doux sur cet article, faisons attention à ce qu’on prône et soignons nos contenus, autant sur le plan de la morale, que sur le plan spirituel. Je m’adresse et interpelle ici ,non pas que les rappeurs, mais tous les autres artistes, peu importe le genre musical. La musique Camerounaise a besoin de conscience.

 

 

 

 

 

Je suis Atome, Enfant d'Africa. #Voilàmoi!

VOUS POUVEZ AUSSI LIRE LES AUTRES ARTICLES PRESENTS SUR LE BLOG ET POUR TOUTE PREOCCUPATION CONTACTEZ MOI;

Email : atomerappeur@gmail.com

Twitter : @atome_c_moi

Facebook : Atome Rapopraticien

 

Partager cet article

Commenter cet article

Tinho Cash 18/04/2016 13:56

Amazing facts bro. Keep it up and maybe they'll change the rap game and stop promoting immorality and thier brutal life on scene. It has gotten to an extent that it's difficult to decide on what to finally listen to these days judging by the fact that rap music is what i prefer. Big up and lots of courage on your path. We are all with you.
Tinho Cash

atome 19/04/2016 10:16

Thank u Mr Tinho!

Mar Anatha 29/03/2016 09:53

Ton article est EXCELLENT! Me permets-tu de le partager sur mon Blog? (Je citerai la source évidemment)

atome 29/03/2016 13:15

Oui je te le permet et tu peux aussi t'abonner.

Merci!

Welb 28/03/2016 19:20

Pour citer les noms vous faites bien de citer boudor, mais comment expliquer vous sa phrase "trop de blancs viennent en Afrique baiser nos soeurs "dans son titre trop de bruits
Et pour sadrack, dans un son dont j'ignore le titre où il dit " si tu as ma beuh, gars gui moi ma beuh". Expliker moi ça

atome 28/03/2016 22:17

Mon cher honnêtement, cette phrase n'a rien de pervers entre nous, c'est de la simple dénonciation et voilà en fait ce que le Rap fait et les gens aujourd'hui extrapolent et ne comprennent plus le sens de dénoncer Tu sais très bien que ton argument n'est pas valable
Compare cette phrase de Boudor à celles que j'ai cité dans l'article et dis moi.
Sadrack n'a aucun son récent où il a encore oser s'exprimer ainsi , preuve qu'il a évolué. De plus chez ces deux artistes, c'est très loin d'être courant comme chez les autres où on retrouve des paroles déplacées à chaque rime et dans toutes les chansons. Il faut bien cerner le sujet et le traiment.
Merci

Eloi 24/03/2016 11:55

atome alors!!! je ne te connaissais pas ds ce registre mais je puis te dire que je suis agreablement surpris par la pertinence de ton analyse pour moi un fidele chretien; je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage ds ce que tu fais et je vais t'accompagner dans ton combat et même ta carrière je crois qu'il ya de bonnes choses qui peuvent se faire avec toi et beaucoup de respect; Eloi

atome 24/03/2016 12:07

C'est très agréable de recevoir ton soutien Eloi. Infiniment merci mon frère

atome 24/03/2016 12:07

C'est très agréable de recevoir ton soutien Eloi. Infiniment merci mon frère

atome 24/03/2016 12:07

C'est très agréable de recevoir ton soutien Eloi. Infiniment merci mon frère

atome 24/03/2016 12:07

C'est très agréable de recevoir ton soutien Eloi. Infiniment merci mon frère

meleablinda 23/03/2016 21:21

Ton article est trop vrai et me fait comprendre ce qui se dit reellement ces chansons.J suis fan du Rap mais vu le contenu des parole,j prefere de loin la melodie.Big up

atome 24/03/2016 08:53

infiniment merci . je vois que je ne suis pas le seul dans ce combat